Médias - Vote en faveur d'une grève générale au Journal de Montréal

Les journalistes du Journal de Montréal ont voté en faveur d'une grève générale, dans une proportion de 92,5 %, hier en assemblée générale.

Les syndiqués viennent donc de se donner une arme redoutable dans le conflit qui les oppose à la direction du journal. Sans contrat de travail depuis janvier, le Syndicat des travailleurs de l'information du Journal de Montréal (STIJM), qui regroupe 273 salariés de la rédaction, avait rompu les négociations lundi midi. Le syndicat avait entrepris différents moyens de pression depuis une dizaine de jours (ainsi, les journalistes avaient refusé de signer leurs articles dans l'édition d'hier du journal).

Le syndicat revendique la création de nouveaux postes dans la salle de rédaction pour freiner l'utilisation grandissante de pigistes et de surnuméraires. Il entend également négocier des augmentations de salaire, compte tenu des revenus énormes de l'empire Quebecor.

Aucune date n'a encore été fixée pour le déclenchement d'une grève éventuelle, et le syndicat entend indiquer aujourd'hui à l'employeur qu'il est disposé à reprendre les négociations, fort de ce nouveau mandat.