À voir à la télévision le samedi 16 avril - Télescopage

Quand il était petit, Yves P. Pelletier déclarait que, plus grand, il voulait être un Esquimau. Le futur membre de Rock et Belles Oreilles et futur réalisateur des Aimants témoignait déjà d'une certaine originalité.

Dans ce documentaire humoristique de la série Mon oeil!, Pelletier tente donc de réaliser son rêve. Pour vrai. La première chose qu'il doit apprendre, c'est qu'on ne dit plus «Esquimau». Il faut dire «Inuk» ou «Inuit». Il faut ensuite tenter d'apprendre l'inuktitut (peine perdue).

Pelletier se rend donc au Nunavut, où il cherche un emploi, tente de séduire les jeunes Inuites (peine perdue encore), explore la vie nocturne (il n'y a pas grand-chose à faire), apprend à pêcher la morue sur glace (peine perdue encore et toujours), constate que les jeunes Inuits regardent Les Simpsons à la télévision et apprend des coutumes ancestrales dans des bungalows qui ressemblent à ceux de Laval. Bref, le choc est rude, avec un télescopage constant entre les traditions ancestrales et la modernité.

Une fois par mois, Mon oeil! présente un documentaire d'auteur réalisé par une personnalité invitée. On se rappelle particulièrement celui de février sur le golf, hilarant, réalisé par Marc Labrèche.

Ce film-ci est malheureusement moins réussi, plus poussif, et la voix d'Yves P. Pelletier, qui assume lui-même la narration, finit par tomber sur les nerfs. Mais on y découvre quand même une réalité beaucoup plus complexe qu'on pourrait le croire, au-delà des clichés sur les petits «Esquimaux» de l'enfance du réalisateur.

Mon oeil! Je veux être un Esquimau

Canal D, 20h