À voir à la télévision le dimanche 17 avril - Entreprises psychopathes

Quelle est l'institution dominante de notre époque? La grande entreprise. Le réalisateur canadien Marck Achbar a décidé d'étudier à fond cette institution tentaculaire et omniprésente. Le résultat, The Corporation, est un documentaire touffu, stimulant, original et provocant, qui a reçu 22 prix et mentions dans les festivals. Canal D présente une version traduite au Québec et diffusée trois dimanches de suite. Le film original fait près de trois heures; il vient de sortir en DVD (celui-ci offre huit heures d'entrevues supplémentaires!).

L'entreprise a obtenu au XIXe siècle le statut de personne légale. Analysant donc son comportement comme s'il s'agissait d'une véritable personne, en consultant des psychologues, le réalisateur arrive à la conclusion que la «corporation» a le profil d'un psychopathe...

Pour établir sa démonstration, Achbar intègre aux entrevues menées avec une quarantaine de personnalités des reportages, des extraits de publicités, des films muets, des nouvelles télévisées, en un collage quelquefois étourdissant. Le film fustige la pure recherche de profits des entreprises au détriment de la conscience sociale, de la protection de l'environnement et de la protection des démunis. Dans les entrevues, on retrouve des critiques comme Michael Moore, Noam Chomsky, Naomi Klein ou Milton Friedman, mais les propos les plus percutants viennent souvent de dirigeants d'entreprise eux-mêmes, dont certains font leur autocritique devant la caméra. On se souviendra longtemps de ce courtier new-yorkais qui explique froidement qu'au moment même où flambait le Word Trade Center, le matin du 11 septembre 2001, le principal sujet de conversation de ses collègues était le prix de l'or qui allait monter grâce à cet attentat. À donner froid dans le dos.

La Corporation

Canal D, 21h