En bref - Les couilles d'Urbania

Le nouveau numéro du trimestriel Urbania est en kiosque depuis hier, avec sa couverture des plus éclatantes. Il y a tout lieu de se demander ce qui se cache derrière le caleçon rose de la couverture. Ce numéro aborde le thème du mâle québécois. «On le dit rose, mou et en pleine crise identitaire.

Mais qu'en est-il vraiment?» Sans tomber dans le jeu de la condition masculine, dit la rédaction d'Urbania, la revue fait le tour de la question. Le but n'est pas de parler des hommes, mais plutôt de parler avec des hommes. Parmi les gars rencontrés: Marc Boilard, François Avard, doc Mailloux, Martin Léon, un prêtre gai, Hugo Girard, l'homme le plus fort du monde, Jay, star-danseur du 281, et Karloff, du célèbre groupe Karlof Orchestra, qui a été élevé par un père lutteur monoparental. Le tout est enrobé par cette virile couverture photographiée par Leda & St. Jacques. Le magazine Urbania est réalisé et produit par l'équipe de l'agence Toxa.