Mouvement «Sauvons Zone libre» - Les universitaires mettent fin à leur boycottage de Radio-Canada

Les universitaires et spécialistes qui refusaient de participer aux émissions de Radio-Canada et de RDI en soutien à Zone libre ont mis fin hier à leur boycottage, constatant le manque de résultat de leur lutte.

Le site Internet de ce mouvement, «Sauvons Zone libre», a en effet annoncé hier que «le maintien du boycott est rendu difficile par l'intransigeance de la haute direction de Radio-Canada, de par le refus catégorique du comité d'administration de la SRC de se mêler du dossier, et par le silence de la ministre responsable de Radio-Canada».

Le mouvement ajoute même que «l'équipe de Zone libre, qui est maintenant démembrée, juge elle-même la situation irréversible». Donc, on conclut qu'«il n'y a plus d'espoir de voir la direction de Radio-Canada revenir sur sa décision».

Mais ce mouvement entend poursuivre son action puisqu'il annoncera bientôt la création d'un «Comité de surveillance de l'information à la SRC», dont le rôle et le mandat ne sont pas précisés.

À la suite de l'annonce des compressions de quatre millions dans le secteur de l'information de Radio-Canada, compressions qui entraîneront l'automne prochain la quasi-disparition de Zone libre ainsi que des modifications à d'autres émissions, un chargé de cours de l'Université d'Ottawa, François Charbonneau, avait contacté des collègues pour entreprendre une protestation.

En quelques jours, des dizaines d'universitaires avaient appuyé une déclaration de principe dans laquelle ils s'engageaient à ne plus participer aux émissions de la télévision publique, comme experts invités en ondes ou comme aides à la préparation ou à la recherche. Ces derniers jours, le nombre de signataires avait encore augmenté, pour atteindre 175 personnes.

Le site Internet du mouvement est toujours en activité et le mouvement estime que le boycottage «a montré à la haute direction de Radio-Canada qu'elle ne peut plus continuer à s'attaquer impunément à l'essence même de son mandat». C'est ce soir même que sera diffusée la dernière édition de Zone libre dans sa formule actuelle.