Twitter relancera un nouveau système d’authentification payant lundi

Elon Musk avait promis le retour de cette fonctionnalité fin novembre, avant d’indiquer quelques jours plus tard que le projet était reporté, sans fixer de date, le temps de trouver un système permettant d’éviter l’usurpation d’identité.
Jeff Chiu Associated Press Elon Musk avait promis le retour de cette fonctionnalité fin novembre, avant d’indiquer quelques jours plus tard que le projet était reporté, sans fixer de date, le temps de trouver un système permettant d’éviter l’usurpation d’identité.

Après plusieurs faux départs, Twitter prévoit de lancer lundi une nouvelle offre d’abonnement, plus chère pour les utilisateurs d’appareils Apple, comprenant notamment un système d’authentification des comptes sur la plateforme.

« Nous relançons @TwitterBlue lundi — abonnez-vous sur le web pour 8 $ par mois ou sur iOS pour 11 $ par mois pour avoir accès aux fonctionnalités réservées aux abonnés, notamment la coche bleue », a indiqué le groupe dans un tweet samedi.

La coche bleue sera accordée après vérification, précise le groupe. Elle deviendra couleur or pour les entreprises puis, plus tard dans la semaine, grise pour les organisations gouvernementales.

 

Les abonnés pourront aussi avoir accès à la fonction permettant de corriger les messages après leur publication ou celle permettant de télécharger des vidéos de meilleure qualité.

« Merci de votre patience pendant que nous nous efforçons d’améliorer Blue », écrit le groupe sur son compte officiel.

Dès le rachat de Twitter fin octobre, Elon Musk avait annoncé son intention de lancer une formule payante pour diversifier les revenus de la plateforme, dont la santé financière dépend en grande partie de ses recettes publicitaires.

 

Une première version avait été lancée une dizaine de jours après la prise de contrôle de la plateforme par le multi-entrepreneur, début novembre, mais avait provoqué une cacophonie avec l’ouverture de nombreux comptes se faisant passer pour des célébrités ou des entreprises. Elle avait été suspendue presque aussitôt.

Elon Musk avait promis son retour fin novembre, avant d’indiquer quelques jours plus tard que le projet était repoussé sine die, le temps de trouver un système permettant d’éviter l’usurpation d’identité.

Avant l’acquisition de Twitter par M. Musk, la plateforme proposait d’une part un service gratuit de vérification de l’identité pour les organisations et les personnalités, et, d’autre part, un abonnement payant à des options supplémentaires.

À voir en vidéo