Atteint d’un cancer, Luc Lavoie se retire des ondes

Luc Lavoie est connu notamment pour avoir été l’un des principaux conseillers du premier ministre Brian Mulroney, de qui il est resté proche.
Tom Hanson Archives La Presse canadienne Luc Lavoie est connu notamment pour avoir été l’un des principaux conseillers du premier ministre Brian Mulroney, de qui il est resté proche.

Atteint d’un cancer, l’analyste politique Luc Lavoie a annoncé à regret mercredi qu’il est forcé de se retirer et de mettre ses interventions dans les médias en veilleuse pour des questions de santé.

« La médecine a beaucoup évolué au cours des dernières années, ce qui me permet de rêver à une guérison complète. Mais avant d’y arriver, il me reste de nombreux mois à consacrer toutes mes énergies à ce combat », a-t-il fait savoir dans un message publié sur sa page Facebook, et dans lequel il précise avoir récemment reçu ce diagnostic.

Fédéraliste convaincu, reconnu pour ses prises de position parfois tranchantes et son sens de l’humour corrosif, Luc Lavoie intervenait quotidiennement sur les ondes du 98,5 FM depuis 2018, d’abord à l’émission de son ami Bernard Drainville, puis au micro de Luc Ferrandez depuis cet automne. Il faisait aussi partie des collaborateurs réguliers de La joute, sur les ondes de LCN, où il était de retour depuis l’an dernier après avoir été écarté par Québecor lorsqu’il a rejoint Cogeco Média et le 98,5 FM.

Correspondant parlementaire à Ottawa au début de sa carrière, Luc Lavoie est connu pour avoir été l’un des principaux conseillers du premier ministre Brian Mulroney, de qui il est resté proche. Dans les années 1990, il a travaillé dans le secteur privé, notamment dans le milieu des communications. Luc Lavoie a été l’un des principaux architectes de la vente de Vidéotron à Québecor. Il a aussi piloté la défunte chaîne conservatrice Sun News au Canada anglais.

« J’adorais mon travail, et j’espère un jour y revenir », a-t-il écrit mercredi.

À voir en vidéo