11 janvier 1910 - CHRONIQUE SPORTIVE

Des arbitres

Depuis le commencement de la saison le choix des arbitres m'a frappé étrangement.

Pourquoi choisir toujours ou presque, des joueurs de hockey?

Parce qu'ils sont plus compétents?

Plus impartiaux? Plus habiles à juger des infractions?

Non! C'est une erreur grave.

En général, un joueur fait un mauvais arbitre.

Il y a trop de raisons qui peuvent influencer son jugement en la matière : rancoeur, injustices passées, tempérament, ambition de voir tel ou tel club vaincre... etc. ... etc ...

Décidément, les directeurs des clubs doivent se ressaisir sur ce point et adopter une liste de personnes compétentes et désintéressées qui agiront comme arbitres.

Que la ligue fasse son devoir sur ce point important et le public lui en saura gré.

TANCREDE MARSIL

***

13 janvier 1910 - CHRONIQUE SPORTIVE

Pitre et Lalonde

Edmonton, 13 - On nous informe qu'un agent du club Edmonton est parti pour Montréal, prêt à engager les joueurs Pitre [et] Lalonde si le National en vient à la conclusion de les résilier à la condition de ne pas figurer dans la ligue nationale.

Note de la R. - Je crois que les directeurs du National, s'ils en viennent à la conclusion de ne pas utiliser les services de Pitre et de Lalonde, seront assez patriotes pour les laisser jouer avec ' Le Canadien ' [...]. Il faut que nous ayons au moins un fort club canadien-français sur la glace.