«Le Devoir» récolte sept nominations aux Prix d’excellence en publication numérique

Logo du journal «Le Devoir»
Valérian Mazataud Le Devoir Logo du journal «Le Devoir»

Le Devoir se démarque cette année aux Prix d’excellence en publication numérique en figurant parmi les médias les plus souvent cités avec sept nominations. Le journal figure entre autres dans la catégorie Excellence générale en publication numérique, dans la division des médias de taille moyenne.

Les Prix d’excellence en publication numérique récompensent les réalisations exceptionnelles des artisans de l’industrie et l’excellence des contenus diffusés par les publications numériques canadiennes. Les nommés ont été annoncés jeudi.

Dans la catégorie Meilleure couverture de l’actualité, Le Devoir obtient une nomination pour sa couverture des élections fédérales 2021. Les collaborateurs à ce projet sont les journalistes Guillaume Levasseur, Matt Joycey, Jasmine Legendre, Sandrine Vieira et Boris Proulx, tandis que Cédric Gagnon et Olivia Gélinas complètent l’équipe, respectivement au design et à la visualisation de données.

L’équipe vidéo à l’honneur

Le journal se démarque également avec plusieurs vidéos réalisées au cours des derniers mois. Jasmine Legendre et Matt Joycey obtiennent une autre nomination dans la catégorie Meilleure vidéo en ligne — format court pour la vidéo « Mon père ne me reconnaît plus », dans laquelle une proche aidante partage les derniers moments passés en compagnie de son père, qui souffre d’Alzheimer.

Pour la Meilleure vidéo en ligne — format long, Jasmine Legendre et Guillaume Levasseur se démarquent à nouveau avec « Les mirages de la chirurgie esthétique ». Dans cette vidéo, Hélène Boudreau — plus connue sous le nom de « la fille de l’UQAM » — y raconte l’expérience traumatisante qu’elle a vécue lors d’une chirurgie esthétique en Tunisie.

Grâce à la vidéo « Comment des policiers tirent-ils sur des personnes en crise » publiée en novembre 2021, l’équipe composée d’Améli Pineda, Stéphanie Vallet, Guillaume Levasseur, Matt Joycey et Cédric Gagnon est en lice pour la Meilleure vidéo en ligne — mini-documentaire.

« Ce sont des produits sur lesquels on a consacré beaucoup d’efforts et beaucoup de temps pour leur donner une signature et une marque distinctes », se réjouit le directeur du Devoir, Brian Myles, à propos du contenu vidéo.

Le Web se démarque

 

Le contenu Web n’est toutefois pas en reste avec une nomination dans la catégorie Meilleur reportage : science et technologie, dans laquelle le dossier de Paul Fontaine, « Les déchets de la pandémie », s’est démarqué. Celui-ci a été réalisé avec Olivia Gélinas, Simon-Olivier Laperrière et Cédric Gagnon.

Des publications Instagram procurent également une nomination au Devoir, cette fois dans la catégorie Meilleur récit sur les médias sociaux. La pupitreuse Sarah Boumedda et la journaliste Sandrine Vieira ont créé un calendrier de l’Avent sur le réseau social pour y effectuer une revue de l’année entre le 1er et le 24 décembre 2021 sous forme de publications quotidiennes.

« Ce sont des succès qui rejaillissent sur toute l’équipe, pas seulement sur la salle de rédaction, mais sur tous les départements qui contribuent à faire du Devoir ce qu’il est », souligne Brian Myles.

Il note également que ces prix sont « très respectés pour les médias qui sont engagés dans une transformation numérique, ce qui est le cas du Devoir », qui a d’ailleurs récemment procédé à un accroissement de son équipe de vidéojournalisme. « C’est inspirant, ça nous montre qu’on fait bien les choses », estime M. Myles.

Il est à noter que, dans la catégorie Innovation de l’année, le reportage « Clean Water, Broken Promises », qui porte sur les enjeux d’accès à l’eau pour les Premières Nations, est en nomination. Ce projet a été mené par l’Institut du journalisme d’enquête de l’Université Concordia, et plusieurs médias partout au pays y ont contribué, dont Le Devoir, avec ses journalistes Anabelle Nicoud et Alexis Riopel.

Les lauréats seront annoncés le 31 mai sur le compte Twitter des Digital Publishing Awards. Au chapitre du nombre de nominations, Radio-Canada et le Globe and Mail mènent le bal avec respectivement 16 et 14 citations.

À voir en vidéo