À voir à la télévision le lundi 8 novembre - Au pied du mur

Les «heures historiques», ce sont les heures qui ont précédé l'écroulement du mur de Berlin ainsi que l'année qui a suivi et qui a vu la réunification des deux Allemagnes. En 2000, la chaîne allemande Arte a voulu raconter en détail ces heures folles, dans une minisérie de trois heures dont la deuxième moitié sera diffusée la semaine prochaine.

On a ici affaire à un «docu-drame», formule de plus en plus populaire mais qui demeure toujours boiteuse, avec des témoins qui racontent les événements et des comédiens qui font revivre ces mêmes événements. Lorsqu'il s'agit d'inconnus, cela peut toujours aller, mais lorsqu'il s'agit de personnalités célèbres comme Margaret Thatcher, Mikhaïl Gorbatchev ou François Mitterrand, il est plutôt bizarre de voir la vraie personnalité sur film d'archives suivie d'un comédien lui ressemblant (le Mitterrand de fiction est particulièrement caricatural).

Ceci étant dit, ce docu-drame se distingue quand même par la qualité de ses témoignages, qui font revivre ces heures historiques de l'intérieur, et souvent au plus haut niveau de la diplomatie internationale. On y comprend mieux que l'écroulement du Mur ne fut pas un événement spontané mais qu'il est survenu sur fond de blocage du pouvoir est-allemand, d'indécision frappante des autorités soviétiques, porté par le désir irrépressible de liberté dans la population et le travail méconnu des médias, dont les médias militants de l'Allemagne de l'Est de l'époque.

On trouve également de grosses pointures parmi les participants qui témoignent, dont des ministres est-allemands, d'anciens généraux soviétiques, Jacques Attali, le conseiller de Mitterrand, Helmut Khol lui-même, Condoleeza Rice, James Baker, et ainsi de suite.

L'OEil ouvert: Les heures historiques

Télé-Québec, 21h