Télévision - Grande Ourse et Fortier récoltent 15 nominations aux Gémeaux

Dans la catégorie des premiers rôles dans une comédie, on note la présence du couple des Bougon, Louison Danis et Rémy Girard.
Photo: Jacques Nadeau Dans la catégorie des premiers rôles dans une comédie, on note la présence du couple des Bougon, Louison Danis et Rémy Girard.

Pour la 19e édition des Prix Gémeaux, la lutte sera vive entre Fortier et Grande Ourse, les deux émissions qui remportent le plus grand nombre de mises en nomination, avec quinze chacune. Mais elles seront talonnées par Jack Carter et Les Bougon, avec chacune onze nominations, et Rumeurs qui en obtient dix.

La prochaine soirée des Prix Gémeaux se tiendra les 27 et 28 novembre: si le premier gala du samedi soir sera animé par Laurent Paquin sur les ondes de RDI, le deuxième, le plus prestigieux, présenté le dimanche à Radio-Canada, n'aura pas d'animateur officiel, comme l'année dernière.

L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision aurait bien aimé en trouver un, mais ceux qui ont été approchés n'étaient pas disponibles. Le gala des Gémeaux est-il trop difficile à animer? Normand Brathwaite, qui a longtemps été animateur des Gémeaux, a laissé entendre il y a deux semaines lors d'une édition de Tout le monde en parle qu'il avait volontairement été écarté de l'animation de ce gala à cause de ses propos.

En guise de réponse, le président de l'Académie, Guy Fournier, a déclaré hier que «il s'agit d'un gala très sensible, parce qu'il faut plaire à tous les diffuseurs, et ce, dans un marché de télévision extrêmement concurrentiel. On ne peut pas se permettre de dire n'importe quoi, et on ne peut pas se permettre de trop "blaster". On veut que le gala soit représentatif de tous les réseaux de télévision».

L'organisation semble donc à la recherche d'un ton plus convivial, et l'avenir dira s'il s'agira d'un gala édulcoré.

Le dévoilement des mises en nomination est toujours le prétexte à une avalanche de chiffres. On a donc pu apprendre hier que l'Académie compte maintenant 1319 membres, soit une augmentation de 20 % depuis cet été. Pour la 19e édition des Prix Gémeaux, 1869 candidatures ont été envoyées (10 % de plus que l'année précédente), 714 ont été retenues comme finalistes, et 283 émissions sont inscrites dans plus de 80 catégories. Radio-Canada compte plus de 70 émissions en compétition, très loin devant tout autre réseau.

Parmi les changements apportés dans les catégories, on voit maintenant arriver la catégorie «meilleure émission de télé-réalité», qui mettra aux prises Loft Story, Ma maison Rona et Occupation double. On remarquera que la productrice de Star Académie a préféré placer cette émission en compétition dans la catégorie variétés.

On remarque également une multiplication des sous-catégories des émissions documentaires, un signe de la force «incroyable» du documentaire au Québec ces dernières années, explique Guy Fournier.

Il est évidemment impossible de faire état de toutes les nominations dans 83 catégories. Parmi les candidats au premier rôle masculin dans une dramatique, on compte, entre autres, Gilbert Sicotte pour Fortier, Normand Daneau pour Grande Ourse et Luc Picard pour Simonne et Chartrand. Chez les femmes, on compte dans la même catégorie, entre autres, Anne Dorval et Fanny Mallette de Grande Ourse et Geneviève Rioux pour Simonne et Chartrand.

À noter, dans la catégorie des premiers rôles dans une comédie, la présence du couple des Bougon, Rémy Girard et Louison Danis, tout comme celle du couple de Rumeurs, Lynda Johnson et James Hyndman.