À voir à la télévision le samedi 31 juillet - La vie en rose?

Si les homosexuels avaient autant de pouvoir que certains leur en accordent, ils déploieraient encore plus d'efforts pour prévenir le suicide de nombreux adolescents qui voient leur orientation sexuelle comme un handicap et permettraient à ceux qui s'aiment au grand jour de ne pas attendre les décisions des politiciens frileux pour avoir la bague au doigt.

Selon l'équipe de l'émission Enjeux, il existe bel et bien un «pouvoir gai»; le journaliste Alain Gravel et la réalisatrice Anne Sérode ont tenté d'en dresser le tableau, établissant un palmarès des militants les plus en vue de la communauté, ceux dont l'engagement s'étend parfois sur plusieurs décennies. À l'heure des mariages gais, de la discrimination et de l'intolérance, qui sont loin d'être choses du passé, et du sida, plus que jamais présent et dévastateur, les causes à défendre ne manquent pas et ils sont une poignée à aller au front pour les défendre, dans les coulisses du pouvoir politique ou devant les caméras de télévision.

La télévision, Daniel Pinard connaît, et il est l'un de ceux qui, selon plusieurs, ont contribué, avec sa charge fracassante à l'émission Les Francs-tireurs, à modifier la perception des gais et lesbiennes au petit écran. Même s'il ne voue pas une grande admiration à Pierre Elliott Trudeau, il reconnaît le courage du politicien, qui a décriminalisé l'homosexualité. Mais depuis 1969, d'autres militants et politiciens (homos mais aussi hétéros) ont fait des gestes, mené des actions, pour une meilleure acceptation de la différence. Même si le journaliste critique parfois la manière — Roger Leclerc explique que seule la menace de dévoiler l'homosexualité de certains ministres pouvait forcer le changement, surtout à l'époque où la brutalité envers les gais devenait endémique —, il constate tout le chemin parcouru. Mais c'est sans aucun doute le témoignage bouleversant du sénateur Laurier Lapierre qui réussit à nous convaincre que les progrès d'aujourd'hui sont des victoires fragiles. Et que la longue marche vers la reconnaissance pleine et entière est loin d'être terminée.

Enjeux / Le Pouvoir gai

RDI, 20h