Des prix et des nominations pour «Le Devoir»

Les publications numériques, l’esthétisme et la qualité du français du «Devoir» se méritent moult récompenses.
Photo: Guillaume Levasseur Le Devoir Les publications numériques, l’esthétisme et la qualité du français du «Devoir» se méritent moult récompenses.

Les artisans du Devoir récoltent plusieurs prix et nominations pour leur travail en graphisme, leurs publications numériques et la qualité du français.

D’abord, la rédactrice en chef du Devoir, Marie-Andrée Chouinard, remporte le prix Jules-Fournier, décerné annuellement par le Conseil supérieur de la langue française à un professionnel des médias de la presse écrite québécoise pour le soin et la maîtrise de la langue.

Le jury a dévoilé son choix en soulignant « l’élégance de son style » de même que « la rigueur et la logique de son argumentaire ».

« Elle sait allier la qualité de la démonstration à la précision du point de vue et au rythme de la narration, tous démontrant sa maîtrise des sujets traités », explique le communiqué du Conseil supérieur de la langue française.

Cet hommage « donne le rouge aux joues », a dit la lauréate. « L’écriture a toujours fait partie de ma vie, du plus loin que je me souvienne. Quand j’étais même toute petite, j’étais très attirée par l’idée de faire un journal, d’écrire des histoires. Donc, c’est un honneur qui me ravit particulièrement. »

Le graphisme du Devoir reçoit aussi un prix d’excellence de la Society for News Design dans la catégorie Direction artistique Portfolio Feature. L’audace de la directrice artistique Lucie Lacava a capté l’attention du jury pour l’élégance de ses premières pages du cahier Lire et du DMag. Les lecteurs peuvent apprécier sur les unes récompensées toutes sortes de photos, collages, dessins, surimpressions et autres arrangements créatifs. L’esthétique du Devoir se taille ainsi une place aux côtés de celle de journaux comme le New York Times, le Washington Post et le Globe and Mail.

Le virage numérique opéré par Le Devoir ces dernières années reçoit aussi sa part d’honneurs. La Fondation des prix pour les médias canadiens décerne cette année cinq nominations au Devoir pour ses Prix d’excellence en publication numérique. Pas moins de 163 publications de tout le Canada étaient en compétition.

La visualisation de données du reportage « Vaccin contre le coronavirus : sprinter un marathon », qui illustre les étapes de fabrication d’un vaccin, reçoit une nomination dans la catégorie « Meilleur reportage : science et technologie ».

Les reportages vidéo « Cécile et la deuxième vague de COVID-19 » et « Marion et les collages féministes » reçoivent quant à eux chacun une nomination dans la catégorie « Meilleure vidéo en ligne : format court ».

Les infolettres

Enfin, nos infolettres éditoriales « Le courrier du coronavirus » et « Le courrier américain » se distinguent aux yeux du jury composé de 70 personnes. Les gagnants seront connus le 11 juin prochain.

Par ailleurs, Le Devoir a récolté une nomination dans la catégorie des journaux papier au concours de la Society of Publication Design. La directrice artistique Lucie Lacava a retenu l’attention du jury pour sa composition graphique émaillée de symboles colorés illustrant les difficultés vécues par des Autochtones qui portent plainte contre des policiers.

À voir en vidéo