«Le Devoir» remporte «le projet de l’année» au ​Concours canadien de journalisme

Le quotidien montréalais se démarque ainsi parmi la vingtaine de journaux qui ont été récompensés vendredi soir.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Le quotidien montréalais se démarque ainsi parmi la vingtaine de journaux qui ont été récompensés vendredi soir.

Le quotidien Le Devoir a remporté le prix du « projet de l’année » vendredi soir dans le cadre de la 72e édition du Concours canadien de journalisme pour son travail d’enquête et de documentation de la pandémie de COVID-19. Un des clichés du photographe Jacques Nadeau a aussi été primé.

Le quotidien montréalais se démarque ainsi parmi la vingtaine de journaux qui ont été récompensés vendredi soir lors d’un événement virtuel organisé par Médias d’info du Canada, un organisme qui représente plus de 800 titres au pays.

Le Devoir obtient ainsi un prix pour « le projet de l’année » pour sa couverture de la pandémie. Parmi les reportages de fond réalisés dans les derniers mois sur la crise sanitaire, on compte celui réalisé en mai 2020 sur la course aux vaccins contre la COVID-19. Une analyse étoffée a aussi permis de faire le point, graphiques à l’appui, sur la chute du temps de parole du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda l’an dernier, et le quotidien a de plus réalisé plusieurs vidéos dans le contexte de la crise sanitaire.

« Le prix projet de l’année est sans doute celui qui honore le plus l’esprit d’équipe et la nature exceptionnelle du travail collectif de la rédaction au cours de cette année pandémique. Je suis particulièrement fière de dire que ce prix rejaillit sur Le Devoir tout entier, car tout le monde a contribué à l’effort », s’est réjouie vendredi soir la rédactrice en chef du quotidien, Marie-Andrée Chouinard.

Le photographe Jacques Nadeau a pour sa part obtenu le prix de la meilleure photo d’actualité générale de l’année. Son cliché, pris en mai 2020 à travers la vitre d’un centre pour personnes âgées, illustre de façon éloquente les piètres conditions de vie qu’a entraînées la pandémie pour celles-ci. La photo montre un travailleur en habit complet de protection au chevet de patients à l’article de la mort.

À voir en vidéo