À voir à la télévision le dimanche 25 juillet - Leçons d'humanité

Un bond vertigineux dans le temps, voilà ce que propose L'Odyssée de l'espèce, une série en trois épisodes audacieusement fignolée qui survole, sur sept millions d'années, les traces encore fraîches de l'humanité.

Véritable petit bijou, le projet, né d'une fructueuse collaboration franco-québécoise, a battu un record d'audience sur France 3, avec neuf millions de téléspectateurs rivés à leur petit écran pour suivre les premiers balbutiements de la race humaine. Présentée en grande pompe l'été dernier sur les ondes de la SRC, la série reprend du service à la télévision d'État, une occasion à ne pas manquer.

Naviguant entre pédagogie pointue et divertissement de qualité sans jamais perdre le nord, le projet démesuré a nécessité plus de deux ans de travail, éclairé par les conseils de l'un des paléontologues les plus estimés, Yves Coppens. Mettant à profit les découvertes paléontologiques les plus récentes et les développements technologiques dernier cri en matière de cinéma, le réalisateur Jacques Malaterre a ainsi redonné une vie — et une âme! — à nos premiers ancêtres.

Du haut de leur 1,30 mètre, les premiers «humains», à la morphologie plus simiesque qu'humaine, ont dû être recréés par ordinateur. De l'avènement de la station debout à la conquête de l'imaginaire, en passant par la découverte du feu et l'invention de l'outil, le réalisateur a suivi pas à pas le destin de groupes d'individus qui ont patiemment écrit l'histoire dans l'ombre, les reconstitutions par ordinateur cédant peu à peu la place à des comédiens allumés. Une épopée à voir et à revoir comme autant de leçons d'humanité.

Les Beaux Dimanches / L'Odysée de l'espèce

Radio-Canada, 21h