Le «Voir» met à pied sept employés

Cinq employés du «Voir» ainsi qu’une équipe vidéo récemment ajoutée au média ont été mis à pied.
Photo: Marie-France Coallier Archives Le Devoir Cinq employés du «Voir» ainsi qu’une équipe vidéo récemment ajoutée au média ont été mis à pied.

Frappé par les conséquences du coronavirus, qui ébranle le secteur culturel et de sorties en raison de l’interdiction de rassemblements, le magazine Voir a dû « à regret […] mettre à pied sept employés », a déclaré l’entreprise mercredi soir dans un communiqué. Il s’agit de cinq employés du Voir ainsi qu’une équipe vidéo récemment ajoutée au média.

« On ne ferme pas, a insisté au Devoir le président-directeur général de Mishmash Média Nicolas Marin. «On préparait notre relance depuis plusieurs mois, mais là la crise nous force à la reporter ».

Voir devait présenter « une nouvelle image et une nouvelle ligne éditoriale à l’occasion d’une grande relance prévue pour le mois prochain », peut-on lire dans le communiqué. La publication déjà uniquement en ligne s’arrimera à L’actualité, autre propriété de Mishmash, pour publier son contenu culturel dans les prochains mois.