Quels résultats pour Netflix à travers le globe?

Pour la première fois de l’histoire de Netflix, les revenus générés hors de l’Amérique du Nord pourraient représenter la moitié du chiffre d’affaires du groupe en 2019.
Photo: Getty Images Pour la première fois de l’histoire de Netflix, les revenus générés hors de l’Amérique du Nord pourraient représenter la moitié du chiffre d’affaires du groupe en 2019.

Netflix a publié pour la première fois de nombreux détails sur ses activités à l’international au moment où son marché le plus mature, en Amérique du Nord, fait l’objet d’une concurrence féroce avec l’arrivée de Disney+, d’Apple TV et bientôt de HBO Max.

En ce qui a trait aux chiffres d’affaires et aux revenus par abonné, l’Amérique du Nord reste la première région du géant de la diffusion en continu de vidéos, avec des revenus de 7,4 milliards de dollars sur les neuf premiers mois de l’année, soit une croissance de 11 % par rapport à la même période de l’année dernière.

Netflix a réussi, malgré une concurrence très rude depuis l’automne, à augmenter le montant payé mensuellement par chaque abonné sur le continent à 12,36 $, soit 80 ¢ de plus qu’un an plus tôt, sur les neuf premiers mois de l’année 2019. Cela reste le prix moyen le plus élevé payé par un abonné de Netflix dans le monde entier.

Le groupe de Los Gatos, en Californie, a sensiblement relevé ses tarifs en janvier, entre 13 % et 18 % selon les formules. Il avait déjà procédé à une hausse en octobre 2017.

Les revenus par abonné en Amérique du Nord sont nettement plus élevés que dans la région Europe–Afrique–Moyen-Orient (EMEA — 10,26 $), qu’en Asie-Pacifique (9,31 $) et qu’en Amérique latine (8,21 $).

 
49 %
C’est la proportion des revenus de Netflix générés hors de l’Amérique du Nord sur les neuf premiers mois de l’année 2019.

Mais entre le troisième trimestre de 2018 et le troisième trimestre de 2019, ces régions affichent des croissances du chiffre d’affaires plus soutenues qu’en Amérique du Nord (+25 %), de 32 % en Amérique latine et de 53 % en Asie -Pacifique.

Pour autant, à l’instar de l’Amérique du Nord, toutes les zones enregistrent un ralentissement de cette croissance, désormais à un chiffre d’un trimestre à l’autre contre plus de 10 % jusqu’en 2017.

Pour la première fois de l’histoire de Netflix, les revenus générés hors de l’Amérique du Nord pourraient représenter la moitié du chiffre d’affaires du groupe en 2019. Sur les neuf premiers mois de 2019, ils pesaient ainsi 49 % du total.

Sur le plan des abonnés, Netflix comptait, fin septembre, 47,3 millions de comptes en Europe–Afrique– Moyen-Orient, soit un nombre doublé en deux ans (+104 %).

En Asie-Pacifique, la plateforme a doublé le nombre de ses abonnés en 18 mois, pour atteindre 14,4 millions au 30 septembre. Dernière région d’implantation de Netflix, elle ne compte encore que la moitié des abonnés de l’Amérique latine, qui en affiche 29,3 millions.