Déménagement : le syndicat de Radio-Canada inquiet

Le SCRC déplore notamment ne pas avoir été consulté «dans tout cet exercice de déménagement.»
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Le SCRC déplore notamment ne pas avoir été consulté «dans tout cet exercice de déménagement.»

Au lendemain du dévoilement des détails financiers et logistiques du déménagement de Radio-Canada dans sa nouvelle maison, le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) se dit inquiet des affirmations de la haute direction.

Selon le SCRC, « il y a beaucoup plus de questions que de réponses dans le dossier » du nouveau bâtiment installé au pied de l’actuelle tour du diffuseur public. Le déménagement coûtera 287 millions, a affirmé Radio-Canada jeudi.

Le syndicat souligne que la facture du déménagement sera de 17 millions plus élevée que le montant présenté initialement au Conseil du Trésor, alors que « le vice-président principal de Radio-Canada, Michel Bissonnette, a affirmé que le projet se ferait à coût neutre pour les contribuables », illustre le SCRC.

« Radio-Canada continue d’affirmer que le déménagement n’aura pas de conséquences sur le nombre d’employés et sur l’organisation du travail de nos membres, a indiqué le président du SCRC, Pierre Tousignant, par voie de communiqué. Il serait inacceptable que ces derniers subissent les contrecoups de la mauvaise gestion de ce projet et des dépassements de coûts du déménagement ».

En conférence de presse jeudi, Michel Bissonnette avait expliqué que le coût initial du projet était de 270 millions, mais avait refusé de dire qu’il s’agissait là de dépassement de coûts. « Entre l’appel d’offres et le début de la construction, on a revu certains éléments qu’on voulait ajouter au projet, et c’est là que le projet est passé de 270 à 287 millions. Et les 287 millions, c’est le chiffre avec lequel on travaille depuis le début de la construction », avait-il expliqué.

Le SCRC déplore également ne pas avoir été consulté « dans tout cet exercice de déménagement. »

Le transfert du personnel radio-canadien sera complété au printemps 2021, a affirmé la direction du diffuseur, soit presque un an plus tard que lors des plans initiaux.