Torstar ferme la chaîne de journaux StarMetro

<p>Les journaux publieront leurs éditions finales le 20 décembre.</p>
Photo: Doug Ives Archives La Presse canadienne

Les journaux publieront leurs éditions finales le 20 décembre.

L’éditeur Torstar fermera ses journaux StarMetro à travers le pays et licenciera 73 personnes, en plus de proposer un programme de départs volontaires à ses employés de la rédaction du Toronto Star.

Un porte-parole de Torstar a indiqué mardi que les journaux StarMetro publieraient leurs éditions finales le 20 décembre.

La société publie des quotidiens gratuits à Halifax, Vancouver, Edmonton, Calgary et Toronto.

Le président de Torstar, John Boynton, a envoyé une note indiquant que les fermetures toucheraient 73 personnes travaillant dans la rédaction, la publicité et la distribution.

« Cette décision difficile a été prise après un examen approfondi des options pour les journaux », a écrit John Boynton, président de Torstar, dans une note envoyée au personnel mardi et obtenue par La Presse canadienne.

« Les volumes de publicité imprimée ont considérablement diminué ces derniers mois pour atteindre des niveaux inférieurs à ceux nécessaires pour les rendre commercialement viables », a-t-il écrit, ajoutant que les journaux avaient développé un public fidèle au fil des années.

Onze des employés sont représentés par Unifor. Le syndicat n’a pas immédiatement répondu à une demande pour commenter la décision de l’employeur.

M. Boynton a déclaré que les employés avaient reçu des avis de licenciement et des explications sur leurs indemnités de départ.

En outre, la société propose un programme de départs volontaires aux employés de la rédaction du Toronto Star, a déclaré par courriel un porte-parole de Torstar.

La date limite pour postuler est début décembre. L’entreprise n’a pas indiqué le nombre de départs qu’elle souhaite concrétiser par l’entremise du programme et si de nouvelles mises à pied seraient nécessaires.

« À ce moment, nous ne savons pas combien d’employés vont appliquer », a déclaré le porte-parole.

L’entreprise a également annoncé dans sa note son intention d’ouvrir de nouveaux bureaux du Toronto Star dans les prochaines semaines dans quatre des villes touchées par la fermeture des publications gratuites StarMetro : Vancouver, Edmonton, Calgary et Halifax.

Ces bureaux seraient dotés de journalistes qui assureraient une couverture locale.

Les affichages de postes se feront à l’interne et à l’externe.

Les journalistes de StarMetro seront en mesure de soumettre leur candidature, a déclaré M. Boynton.

« Bientôt, nous annoncerons une nouvelle expansion de notre présence numérique à travers le Canada », a-t-il écrit dans la note de service.