Les connexions stagnent, l’utilisation des appareils augmente

Dévoilement du portrait 2018 des habitudes de «consommation Internet» de la population québécoise.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Dévoilement du portrait 2018 des habitudes de «consommation Internet» de la population québécoise.

Le CEFRIO, qui effectue des recherches et des analyses sur les usages du numérique au Québec, a dévoilé le portrait 2018 des habitudes de « consommation Internet » de la population. Pour ce faire, l’organisme a procédé à 12 collectes téléphoniques auprès de 1000 adultes à chaque fois, et les résultats ont une marge d’erreur de plus ou moins 0,89 %. Voici quelques chiffres tirés du lot.

91 %

des Québécois ont une connexion Internet à la maison, le même pourcentage qu’en 2017. C’est la région administrative de Laval où ce taux est le plus élevé, à 96 %.

8 %

des habitants de la Côte-Nord se branchent à Internet grâce à un partage de connexion à partir d’un appareil mobile. C’est le plus fort pourcentage de la province. À Laval, par exemple, ce taux est de 1 %.

47 %

des Québécois ont fait un achat en ligne sur une base mensuelle, un taux qui était de 39 % l’an dernier. En 2018, la valeur moyenne du panier d’achats mensuel était de 293 $, une hausse de 13 $ par rapport à 2017.

55 %

des Québécois possèdent une tablette électronique, une légère hausse de 2 % par rapport à l’année dernière. Chez les 35-44 ans, le taux passe à 64 %, 2 % de plus que chez les 45-54 ans.

47 %

des Québécois ont fait un achat en ligne sur une base mensuelle, un taux qui était de 39 % l’an dernier. En 2018, la valeur moyenne du panier d’achats mensuel était de 293 $, une hausse de 13 $ par rapport à 2017.

76 %

des Québécois possèdent un téléphone intelligent, une hausse de 10 % par rapport aux chiffres de 2017. Chez les 18-34 ans, ce taux est de 94 %.