Huit experts choisis pour baliser l'aide aux médias

«Nos médias sont en crise et c’est pour ça qu’on agit dès maintenant pour appuyer financièrement le journalisme indépendant», a commenté Pablo Rodriguez.
Photo: Justin Tang La Presse canadienne «Nos médias sont en crise et c’est pour ça qu’on agit dès maintenant pour appuyer financièrement le journalisme indépendant», a commenté Pablo Rodriguez.

Il n’y aura pas de grande annonce officielle pour dévoiler l’identité des membres du comité d’experts indépendants chargé de déterminer quels médias pourront profiter des mesures fiscales annoncées par Ottawa en novembre dernier. Mais chacun des huit organismes a maintenant dévoilé son candidat.

Le gouvernement fédéral est à mener des vérifications d’usage autour de ces huit experts, mais leurs travaux devraient débuter dans les jours qui viennent.

Le ministre du Patrimoine canadien, Pablo Rodriguez, avait invité le 22 mai huit associations du milieu journalistique canadien à soumettre un candidat.

L’Association canadienne des journalistes a choisi d’envoyer Esther Enkin, ancienne ombudsman de la CBC et férue d’éthique et de pratiques journalistiques.

L’Association des journaux régionaux du Québec a soumis la candidature de la vice-présidente de son conseil d’administration, Brenda O’Farrell, alors que l’Association de la presse francophone enverra au comité Pierre-Paul Noreau, président et éditeur du quotidien Le Droit.

Du côté de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, on a opté pour le vétéran Pierre Sormany, aujourd’hui professeur à la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal, mais qui a oeuvré entre autres au Soleil et à Radio-Canada. M. Sormany sera accompagné de Thomas Saras, le président et chef de la direction du National Ethnic Press and Media Council of Canada, et de Bob Cox, l’éditeur du Winnipeg Free Press, qui représentera l’organisme Médias d’info Canada.

Finalement, du côté syndical, la Fédération nationale des communications (CSN) enverra au comité sa présidente, Pascale St-Onge, alors qu’Unifor a dépêché Brad Honywill, un journaliste à la retraite.

Défi imposant

Le groupe des huit aura environ un mois — au « plus tard en juillet » — pour soumettre ses recommandations au ministre Rodriguez.

« Nos médias sont en crise et c’est pour ça qu’on agit dès maintenant pour appuyer financièrement le journalisme indépendant, a commenté M. Rodriguez. Les conservateurs de Harper ont toujours traité les journalistes comme des ennemis, alors ils vont tout faire pour s’opposer à n’importe quelle mesure. Ça ne nous arrêtera pas. On a créé un panel indépendant formé de membres de l’industrie pour préciser les critères de l’aide financière et il va commencer son travail très bientôt. »

Ces experts devront proposer des critères qui encadreront les mesures fiscales annoncées dans le dernier budget Morneau, de manière à « veiller à ce qu’elles soient efficaces, transparentes et équitables ».

En mars dernier, le gouvernement Trudeau avait confirmé trois mesures fiscales, dont l’instauration d’un crédit d’impôt remboursable sur la masse salariale.

Avec Guillaume Bourgault-Côté