Pénélope McQuade reprendra la case horaire de Catherine Perrin

Avec ce nouveau contrat, Pénélope McQuade retrouve un autre boulot dans la grande tour radio-canadienne, troquant les caméras pour le micro.
Photo: Jorge Camarotti Avec ce nouveau contrat, Pénélope McQuade retrouve un autre boulot dans la grande tour radio-canadienne, troquant les caméras pour le micro.

C’est avec un mélange d’humilité et de fébrilité que Pénélope McQuade voit son nouveau rôle d’animatrice du créneau d’avant-midi à Radio-Canada. Celle qui a récemment perdu son émission de télé Les échangistes a annoncé officiellement mardi qu’elle s’installera à l’automne au micro actuellement occupé par Catherine Perrin.

Habituée des entrevues et du direct, Pénélope McQuade s’est dite « fébrile par rapport au mandat de ce créneau-là. C’est un bien grand siège dans lequel m’asseoir, dans lequel de grandes animatrices et intervieweuses se sont assises avant moi ».

Catherine Perrin, qui animait Médium large la semaine de 9 h à 11 h 30 depuis maintenant huit saisons, avait annoncé à la mi-décembre qu’elle quitterait la barre de l’émission. Avant elle, Christiane Charette et Marie-France Bazzo ont mené cette case horaire destinée à des enjeux culturels et de société.

Avec ce nouveau contrat, Pénélope McQuade retrouve donc un autre boulot dans la grande tour radio-canadienne, troquant les caméras pour le micro.

Un public exigeant

En entrevue au Devoir, l’animatrice de 48 ans admet que le public d’ICI Première est exigeant et qu’il s’attend à de la nuance. « Ça, de la nuance, c’est quelque chose qu’on n’a pas beaucoup en télé prime time parce que ça va vite, on est dans les émotions à plus gros traits, la flamboyance et l’exubérance. Ce qui est quelque chose que j’aime, mais en vieillissant je deviens moi-même une fille plus nuancée dans ma vie, dans mes opinions, dans mes engagements, et [ce nouveau mandat] va me permettre d’être plus près de ces valeurs-là. »

La directrice de la radio de Radio-Canada, Caroline Jamet, a pour sa part affirmé que Pénélope McQuade « est une candidate idéale pour nous permettre de continuer d’offrir un contenu unique dans ce créneau matinal ».

C’est un bien grand siège dans lequel m’asseoir, dans lequel de grandes animatrices et intervieweuses se sont assises avant moi

Pénélope McQuade croit qu’elle pourra apporter « un ton, un timbre, un humour, une vision des choses très différents » que ce que fait Catherine Perrin, mais du même souffle, elle ajoute que l’idée n’est pas de révolutionner le concept. « Le créneau a une personnalité plus grande que les personnes qui en prennent la barre », estime Mme McQuade.

Éléments à définir

L’animatrice sera donc en ondes la saison prochaine du lundi au vendredi, mais la durée exacte, le nom de l’émission et les nouveaux collaborateurs seront dévoilés ultérieurement, a expliqué Radio-Canada.

« Il va y avoir des sujets à trois ou quatre invités, mais aussi du face à face, du “entre quatre yeux”, parce que c’est une signature forte de l’émission. Il va y avoir des trucs sans complaisance, mais ce ne sera pas plus people, certainement pas avec plus de vedettes. On n’ira pas dans ce sens-là nécessairement », précise celle qui a beaucoup couvert la culture dans les médias électroniques.

Pénélope McQuade, qui publie ces jours-ci avec Alain Labonté le livre Moi aussi j’aime les femmes et qui a récemment mené le documentaire Troller les trolls, admet avoir un appétit grandissant pour les enjeux de société. « Je trouve que je commence à avoir fait un peu le tour du jardin culturel, j’ai envie de ratisser plus large. L’aspect société, ça m’emballe au plus haut point, j’ai vraiment le goût de plonger dans ça. »

Catherine Perrin, pour sa part, a annoncé en ondes mardi qu’elle serait fort probablement de retour en ondes à Radio-Canada, « dans un autre créneau, qui sera plus hebdomadaire. C’est en train de se dessiner, et c’est pas tout à fait ficelé », a-t-elle expliqué.