La livraison de journaux américains perturbée par une cyberattaque

La grande majorité des lecteurs du Los Angeles Times ont reçu leur journal samedi matin avec du retard.
Photo: Frederic J. Brown Agence France-Presse La grande majorité des lecteurs du Los Angeles Times ont reçu leur journal samedi matin avec du retard.

Une attaque malveillante semblant venir de l’extérieur des États-Unis a retardé la distribution samedi de plusieurs grands journaux américains comme le Los Angeles Times.

D’abord considérée comme une panne de serveur, l’attaque a frappé un réseau d’ordinateurs chez Tribune Publishing, qui est connecté au processus de production et d’impression de plusieurs journaux à travers le pays, a indiqué le quotidien de Los Angeles.

Par conséquent, la livraison des éditions de samedi du LA Times et du San Diego Union Tribune a été retardée.

L’attaque a aussi eu un impact sur la distribution dans l’Ouest de quotidiens nationaux comme le New York Times et le Wall Street Journal, publiés dans cette région par l’imprimeur du LA Times.

Le nombre exact d’abonnés touchés n’était pas encore connu, mais la majorité des clients du LA Times ont reçu leur journal samedi matin, avec quelques heures de retard.

« Nous pensons que l’intention était de mettre l’infrastructure, en particulier les serveurs, hors d’usage, plutôt que de voler des informations », a indiqué une source proche du dossier citée par le LA Times.

Selon des responsables cités par le journal, il est encore trop tôt pour déterminer si l’attaque a été menée par des acteurs étatiques ou non étatiques.

« Nous sommes au courant d’informations sur une potentielle cyberattaque affectant plusieurs journaux, et nous travaillons avec notre gouvernement et partenaires dans le domaine pour mieux comprendre la situation », a dit le département à la Sécurité intérieure dans un communiqué.