Télévision - La filière canadienne d'Al Gore

CBC/Radio-Canada a entrepris des négociations avec l'ancien vice-président américain Al Gore pour continuer à fournir ses bulletins de nouvelles sur Newsworld International, compagnie achetée la semaine dernière par Al Gore pour créer un nouveau réseau de télévision câblé aux États-Unis.

Jeudi dernier, Al Gore, candidat malheureux à la présidence américaine contre George W. Bush en 2000, et Joel Hyatt, un entrepreneur d'expérience qui a également été un des responsables des finances pour le Parti démocrate, annonçaient qu'ils avaient conclu l'achat de Newsworld International. Cette entreprise était détenue par Vivendi mais elle avait d'abord été créée au Canada par CBC en 1994. CBC l'avait vendue en 2000, mais elle continue à lui fournir des services d'information.

Newsworld International est une chaîne de nouvelles internationales actuellement distribuée aux États-Unis auprès de 17 millions d'abonnés sur le câble.

Al Gore veut en faire un nouveau réseau s'adressant aux 18-34 ans, avec des programmes conçus spécialement pour eux. Il a déclaré la semaine dernière que le nouveau réseau n'était pas de nature politique, et qu'il servirait de «voix indépendante» pour les jeunes. Certains articles dans la presse américaine parlent d'un «réseau d'information pour jeunes adultes».

Le montant de la vente n'a pas été révélé, mais certaines estimations dans la presse américaine font état d'un montant de 70 millions. La date de lancement du nouveau réseau n'est pas encore connue, ni son nouveau nom.

Même si Newsworld International n'appartenait plus à CBC depuis quatre ans, l'implication de la télévision publique canadienne demeure très forte, puisque Newsworld, le RDI canadien-anglais, fournit actuellement de cinq à sept minutes à l'heure de nouvelles internationales au réseau américain, ainsi que plusieurs programmes, comme le bulletin de nouvelles The National. Les Canadiens fournissent également à Newsworld International des reportages et des documentaires achetés à l'étranger.

Au bureau de Newsworld à Toronto, hier, on indiquait que le contrat de service actuel avec Newsworld International se termine en mai 2005. «C'est très important pour nous, explique au Devoir Ruth Allen Soles, porte-parole de Newsworld. Ce contrat de service permet actuellement de maintenir 58 emplois à Toronto. Et nous discutons avec le groupe de M. Gore pour renouveler le contrat dans son nouveau réseau».