La Chaîne culturelle devient entièrement musicale

De grands bouleversements s'annoncent pour cet automne à la radio de Radio-Canada. Ainsi, la Chaîne culturelle changera de nom et deviendra uniquement une chaîne musicale, consacrée à la musique classique, au jazz, à la chanson française et aux musiques du monde.

Quant à la Première chaîne, elle ajoutera 12 heures par semaine de contenu culturel à sa programmation. Autrement dit, certaines émissions de l'actuelle Chaîne culturelle déménageront sur la Première chaîne.

Ces nouvelles orientations ont été annoncées hier aux employés de Radio-Canada par le vice-président de la radio publique, Sylvain Lafrance, qui rencontrait par la suite quelques journalistes.

Radio-Canada avait entrepris cet hiver un processus de réflexion sur l'avenir de la Chaîne culturelle, mais les conclusions de cette réflexion sont plus profondes que ce qui avait été prévu. «C'est le plus gros changement que connaîtra la Chaîne culturelle en 30 ans, qui verra 90 % de sa programmation modifiée», a dit Sylvain Lafrance.

La Chaîne culturelle s'est étendue à la grandeur du Canada francophone depuis deux ans, à la suite d'un programme spécial de création de 20 nouvelles fréquences, des Maritimes à la Colombie-Britannique, programme qui avait reçu un financement spécial de huit millions de dollars.

Mais à Montréal, particulièrement, «la Chaîne culturelle ne va pas très bien, soutient Sylvain Lafrance, avec une durée d'écoute faible et des auditeurs infidèles».

Il faut dire que la chaîne a connu beaucoup de changements ces dernières années, ce qui n'aide pas à fidéliser un auditoire.

Sylvain Lafrance soutient que ces changements ne sont pas provoqués par les bouleversements actuels dans le paysage radiophonique de Montréal, avec la mise en place d'une nouvelle fréquence FM parlée au 98,5 et l'arrivée ce printemps d'une nouvelle station jazz. «L'urgence d'agir vient plutôt de l'absence de diversité musicale dans le paysage radiophonique»», soutient-il.

La nouvelle chaîne musicale veut s'adresser aux 35 à 54 ans, mais elle entend également développer toute la nuit une nouvelle programmation pour les 16 à 34 ans, dans l'esprit des musiques différentes et émergentes de Bande à part.

Il est possible que la nouvelle chaîne présente aussi des magazines à contenu verbal, mais ce seront des magazines consacrés à la musique.

La Première chaîne demeure évidemment une grande chaîne généraliste d'information, mais on veut enrichir son contenu culturel. L'ajout de douze heures culturelles par semaine est un exercice complexe si on ne veut pas toucher aux succès actuels de la radio publique. On sait déjà que le magazine sportif de fin de soirée Y en aura pas de facile quitte l'antenne, ce qui libère des heures. Sylvain Lafrance n'a pas voulu hier donner de détails précis sur la nouvelle grille-horaire, mais il a indiqué que la Première chaîne pourrait présenter un «grand plateau culturel» le dimanche après-midi. Et on cherche à créer un «café littéraire» hebdomadaire, dit-il.

La nouvelle chaîne musicale continuera à présenter des concerts en direct. De même, Radio-Canada a l'intention de développer encore plus les séries documentaires radiophoniques, et on veut coproduire encore plus d'émissions et de séries avec les radios publiques francophones européennes.

Plusieurs questions demeurent encore sans réponses à la suite de ces annonces, bien sûr, dont le sort des émissions de grands débats qu'on entendait sur la Chaîne culturelle.

La nouvelle chaîne musicale sera dirigée par Christiane Leblanc, qui prendra la place d'Andrée Girard. Et c'est le 6 septembre que la nouvelle programmation et le nouveau nom doivent être lancés, ce qui représente un délai très rapide.