Décès d’Ara Güler, l’iconique photographe d’Istanbul

Un musée au nom d'Ara Güler a été ouvert à Istanbul le 16 août dernier, jour de son 90e anniversaire, afin de célébrer ses oeuvres.
Photo: Ozan Kose Archives Agence France-Presse Un musée au nom d'Ara Güler a été ouvert à Istanbul le 16 août dernier, jour de son 90e anniversaire, afin de célébrer ses oeuvres.

Le photographe turc Ara Güler, dont les iconiques photographies d’Istanbul ont fait le tour du monde, est décédé mercredi soir à 90 ans, a annoncé l’agence étatique Anadolu.

Ara Güler, né le 16 août 1928, a commencé sa carrière de photographe au journal Yeni Istanbul en 1950, puis chez Hürriyet, avant de travailler pour des médias internationaux comme Time-Life ou Paris Match.

Le photographe, surnommé l’« Oeil d’Istanbul », a su capter l’âme de la mégalopole turque à travers presque trois quarts de siècle, avec des scènes en noir et blanc de la vie quotidienne, des pêcheurs au bord du Bosphore aux petits commerçants et ouvriers.

« Les gens m’appellent le photographe d’Istanbul. Mais je suis un citoyen du monde. Un photographe du monde », a-t-il un jour répliqué.

Son métier lui a en effet permis de voyager à travers le monde, du continent africain à l’Afghanistan, mais surtout à travers sa Turquie natale. Ses photographies ont été réunies dans de nombreux ouvrages, qui gardent une place proéminente dans les librairies du pays.

Avant la photographie, M. Güler a commencé dans le cinéma, inspiré par les amis artistes de son père pharmacien, selon la biographie publiée sur son site officiel.

Au cours de sa carrière, il a croisé de grands noms de la photographie comme Marc Riboud et Henri Cartier-Bresson, et a rejoint l’agence Magnum Photos.

Un musée en son nom a été ouvert à Istanbul en août afin de célébrer ses oeuvres.

Il est décédé mercredi soir des suites d’une « insuffisance cardiaque » à l’hôpital Florence Nightingale d’Istanbul, où il avait été admis en soins intensifs.

Figure incontournable d’Istanbul, M. Güler pouvait encore être vu ces derniers mois à la terrasse du café qui porte son nom dans le centre de la ville.