Qub, la radio Web de Québecor, lancée mardi

Les locaux de la nouvelle radio Web, Qube, qui hébergeaient auparavant l’entrée principale du magasin Archambault, se situent à l’angle des rues Berri et Sainte-Catherine, devant le métro Berri-UQAM.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Les locaux de la nouvelle radio Web, Qube, qui hébergeaient auparavant l’entrée principale du magasin Archambault, se situent à l’angle des rues Berri et Sainte-Catherine, devant le métro Berri-UQAM.

La mise sur pied du projet de radio Web du groupe Québecor en est à sa dernière ligne droite. Les studios, installés à l’angle des rues Sainte-Catherine et Berri, accueilleront dès mardi les premiers animateurs de la station, dont Benoît Dutrizac, a appris Le Devoir.

La station numérique, qui portera le nom de QUB, diffusera des émissions en continu — sauf la nuit. La fin de semaine, des reprises seraient diffusées. Le média produirait par ailleurs des baladodiffusions à thème, qui seront proposés en marge de sa programmation régulière, mais qui pourront aussi s’y retrouver sous forme de capsule.

Selon des sources, QUB accueillera donc comme animateur vedette Benoît Dutrizac, qui effectuerait un retour au micro après avoir perdu le sien au 98,5 FM en juin 2017. Il sera à la barre de l’émission matinale. Contacté par voies numériques, ce dernier n’a pas répondu aux questions du Devoir.

Chez Québecor, le vice-président du numérique Mathieu Turbide a d’abord accepté notre demande d’entrevue mardi avant de la décliner en après-midi.

Sans surprise, QUB donnera voix à plusieurs chroniqueurs maison de renom à qui Québecor a demandé l’exclusivité dans les derniers mois. Parmi eux, on compte Mario Dumont, Richard Martineau, Sophie Durocher et Antoine Robitaille.

Québecor, qui a convié la presse ce jeudi après-midi pour « une grande annonce de la filiale numérique », compte donner le coup d’envoi samedi à une campagne de promotion qui annoncera une entrée en « ondes » le mardi 9 octobre.

Dans les locaux vitrés qui hébergeaient auparavant l’entrée principale du magasin Archambault, devant le métro Berri-UQAM, des travailleurs de la construction étaient encore au travail mardi, mais des téléviseurs et des ordinateurs étaient déjà installés. L’endroit accueillera aussi les employés des plateformes numériques de Québecor.

Les chroniqueurs au micro

Cet été, au mois de juin, Le Soleil et La Presse rapportaient qu’en prévision de son projet de radio Web, Québecor avait demandé à plusieurs de ses employés de renoncer à leurs collaborations médiatiques chez les concurrents.

Du lot, on compte entre autres Richard Martineau et Jonathan Trudeau, qui animaient une émission à Québec sur les ondes de CHOI, et Mario Dumont, qui participait au segment « La commission Dumont-Curzi » au 98,5 FM.

Le chroniqueur politique Luc Lavoie, lui, a refusé de résilier son entente écrite avec Cogeco, propriétaire du 98,5 FM.

Deuxième essai

Notons qu’en 2013, le site du Journal de Montréal avait déjà tenté l’exercice radiophonique en ligne, avec Gilles Proulx, Sophie Durocher et Michel Beaudry. Une émission du midi, d’une durée d’une trentaine de minutes, était alors mise en onde sur le site du quotidien.

Le Journal du midi donnait alors la parole à des invités et à des chroniqueurs et journalistes du Journal de Montréal, dont Gilles Duceppe et Joseph Facal. L’expérience n’a pas duré longtemps.
 


Une version précédente de cet article, qui indiquait que la radio Web du groupe Québecor s'appelle Qube, a été corrigée.