Marie-Andrée Chouinard nommée rédactrice en chef du «Devoir»

Le directeur du <em>Devoir</em>, Brian Myles, a choisi la directrice de l’information Marie-Andrée Chouinard pour occuper la rédaction en chef du quotidien.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le directeur du Devoir, Brian Myles, a choisi la directrice de l’information Marie-Andrée Chouinard pour occuper la rédaction en chef du quotidien.

Le directeur du Devoir, Brian Myles, a choisi la directrice de l’information Marie-Andrée Chouinard pour occuper la rédaction en chef du quotidien et continuer son virage numérique.

Il en a fait l’annonce en fin d’avant-midi aux employés du quotidien indépendant.

Marie-Andrée Chouinard était directrice de l’information du Devoir depuis 2014. Arrivée au journal en 1996 après des études en communication à l’UQAM et un bref séjour dans l’univers de la pige, elle y a été tour à tour reporter à l’éducation, éditorialiste et chef de division.

Elle prendra donc le relais de Luce Julien, dont la nomination au poste de directrice générale de l’information de Radio-Canada avait été annoncée le mois dernier.

Mme Chouinard occupera officiellement ses nouvelles fonctions à partir du 26 juin prochain.

3 commentaires
  • Sylvio Le Blanc - Abonné 21 juin 2018 14 h 09

    Bonne nouvelle !

    Tout le succès du monde à Mme Marie-Andrée Chouinard !

    • Sylvio Le Blanc - Abonné 21 juin 2018 17 h 32

      Et bonne photo de Jacques Nadeau, qui a pesé sur le bouton au bon moment.

  • Solange Bolduc - Inscrite 21 juin 2018 20 h 44

    Je ne sais quoi penser, mais on verra bien!

    Après Luce Julien,laquelle aurait été ssociée pendant si longtemps à Anne -Marie-Dussaulut, à 24/60. et le fait qu'elle retourne à Radio-Canada, il doit bien y avoir de gros intérêts là-dedans !? Une grosse vedette, c'est une grosse vedette, ça se paie !

    On connait la soif de reconnaissance de Dussault, et surtout son besoin de plaire. même si ce qu'elle affirme, et les invirtés qu'elle invite doivent nécessairement aller dans le sens de ses prétentions, ou soi-disant analyses ! Cela justifie qu'elle invite à peu près toujours les mêmes personnes, et surtout qu'ils lui donnent toujours raison: Mais on sait bien qu'ils se sont parlé avant l'émission pour se mettre en accord, en espérant qu'ils seront invirés à nouveau à cette célébrissime émission, bien menée par son animatrice !

    Et on ose nos prendre pour des imbéciles, autant qu'elle prend Trump pour un véritable imbécile !