Le Kazakhstan adopte une loi controversée sur les médias

Le Kazakhstan a adopté jeudi une série d’amendements controversés à une loi sur les médias, ce qui a suscité la crainte d’un contrôle encore plus poussé de la liberté d’expression dans cet autoritaire pays d’Asie centrale. Parmi les amendements figure notamment l’obligation pour les sites Internet d’information d’identifier les utilisateurs écrivant des commentaires aux articles et de conserver leurs données pendant une période de trois mois. Un autre changement oblige les journalistes à demander la permission aux personnes mentionnées dans leurs articles avant de publier des informations « personnelles, familiales, médicales, bancaires, commerciales ou protégées par la loi ». L’organisation kazakhe de défense de la liberté d’expression Adil Soz a parlé d’un nouveau texte « loi visant à protéger les responsables corrompus », qui rend les médias « sans défense ».