Vice: la FPJQ dénonce le jugement

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) joint sa voix à une coalition d’organismes pour dénoncer la décision rendue par la Cour d’appel de l’Ontario mercredi qui ordonne à un journaliste de Vice Media de remettre à la GRC ses notes liées à des reportages effectués sur un présumé terroriste. « La FPJQ rappelle que les journalistes ne travaillent pas au service des autorités policières, qui jouissent déjà de grands moyens pour réaliser leurs enquêtes criminelles », a dit la FPJQ, s’inquiétant que sans la protection des tribunaux, des sources risquent de ne plus parler aux médias. « C’est le public canadien qui écopera en étant moins informé. »

À voir en vidéo