Le Journal de Mourréal cesse ses activités

Média QMI a demandé au site satirique de cesser la diffusion — sur Facebook, sur le Web ou en version papier — de publications portant le nom «Journal de Mourréal».
 
Photo: Facebook Média QMI a demandé au site satirique de cesser la diffusion — sur Facebook, sur le Web ou en version papier — de publications portant le nom «Journal de Mourréal».
 

Le média en ligne satirique Le Journal de Mourréal s’incline face au média qu’il pastiche. Média QMI, propriétaire du « vrai » Journal de Montréal, a déposé une demande d’injonction le 7 juillet pour tenter de mettre fin aux activités du site de fausses nouvelles humoristiques, avançant que le nom et le logo du Journal de Mourréal engendraient de la confusion auprès des lecteurs.

Le Journal de Mourréal a annoncé sa capitulation par le biais de sa page Facebook : « Je concède la victoire à l’empire Québecor avant de finir complètement cinglé dans un asile psychiatrique ! » note l’administrateur de la page née en 2012.

« Je vais donc cesser d’utiliser tout logo, URL, compte Facebook, Twitter, etc., qui pourrait “semer la confusion chez les gens ordinaires plutôt pressés”, comme le disent si bien les avocats de Québecor », peut-on lire sur Facebook, associé à des excuses empreintes d’une pointe d’ironie.

Le Journal de Mourréal avait lancé, le 12 juillet, une campagne de financement nommée « Journal de Montréal VS Journal de Mourréal » afin de trouver les fonds nécessaires à la bataille juridique à venir. Dimanche soir, près de 2000 dollars avaient été amassés.

Le fondateur du site le Journal de Mourréal, Janick Murray-Hall, qui revendique plus de 105 000 abonnés sur Facebook, avait déjà annoncé en entrevue souhaiter que la cour tranche sur le fond, certain que la satire est un discours protégé par les lois du pays. Dimanche, la dernière nouvelle satirique du site pouvait se lire « Poursuivie par Québecor pour une tache de ketchup sur son t-shirt qui ressemble au logo du JDM ».

À voir en vidéo