Les journaux papier ne sont plus une source d’information pour les jeunes Américains

New York — Seuls 5 % des 18-29 ans aux États-Unis utilisent les journaux imprimés comme une source d’information régulière, selon une étude réalisée par le centre indépendant Pew Research Center, qui témoigne également du net recul de la télévision.

Les journaux papiers ne sont guère mieux traités par les 30-49 ans, dont seuls 10 % en consultent régulièrement les pages. Sur l’ensemble de la population adulte, la proportion monte à 20 %, principalement grâce aux 65 ans et plus (48 %).

La télévision souffre également de ce changement radical des comportements, car si au total 57 % des adultes (18 ans et plus) la regardent régulièrement pour s’informer, ce n’est le cas que de 27 % des 18-29 ans.

De manière générale, le tableau n’est pas encourageant pour les médias aux États-Unis. Si 50 % des 18-29 ans disent aller régulièrement chercher de l’information sur Internet, seuls 27 % déclarent suivre l’actualité « tout le temps ou la plupart du temps », selon cette étude réalisée en collaboration avec la fondation John S. et James L. Knight.

En matière de sources sur Internet pour les jeunes, les réseaux sociaux font presque jeu égal (32 %) avec les sites d’information et les applications (34 %).

Le sujet le plus suivi est la politique (73 % disent s’y intéresser de près ou de relativement près), devant les faits divers (70 %).

Sans surprise, la proportion de personnes sondées qui s’informent sur un appareil mobile (téléphone intelligent ou tablette) monte en flèche. Six sur dix disent y recourir « souvent » ou « de temps en temps », quand ils n’étaient que quatre sur dix en 2013.

L’étude a été réalisée en ligne, en deux temps. La première vague a été menée entre le 12 janvier et le 8 février 2016 auprès d’un échantillon de 4654 personnes de 18 ans et plus. La seconde vague a été effectuée entre le 24 février et le 1er mars auprès de 2078 personnes.

1 commentaire
  • Jean-Pierre Martel - Abonné 8 juillet 2016 07 h 23

    Faille méthodologique

    L'étude a été réalisée en ligne et conséquemment, surreprésente ceux qui utilisent les médias électroniques.