À voir à la télévision le dimanche 15 février - Une fresque québécoise

C'est à une véritable fresque sociopolitique que nous convie ce soir Radio-Canada. Car ce documentaire de deux heures trente consacré à Claude Ryan est beaucoup plus qu'un portrait de l'homme: c'est un portrait des principales idées qui ont agité le Québec pendant un demi-siècle.

Jean-François Lépine et le réalisateur Jean-Luc Paquette travaillaient sur ce projet depuis plusieurs mois. M. Ryan avait lui-même accordé de nombreuses heures d'entrevue l'hiver dernier et on avait réalisé des entretiens avec plusieurs témoins prestigieux de sa carrière. Son décès en début de semaine a obligé Radio-Canada à en devancer la date de diffusion.

Le document s'ouvre sur des images du congrès à la direction du Parti libéral de 1978, où le penseur si respecté s'apprête à plonger dans l'action politique... et où son arrivée froisse beaucoup de monde.

Puis Claude Ryan et son frère Yves évoquent leur enfance pauvre et démunie avec des images saisissantes. On y comprend mieux pourquoi Claude Ryan a conservé toute sa vie une «conscience sociale».

Avant de faire le saut en politique, Claude Ryan fut, en tant que directeur du Devoir, en toute première ligne de tous les grands bouleversements qui ont traversé le Québec dans les années 60 et 70. Le document présente ses analyses, toujours aussi précises, et s'attarde sur plusieurs événements: la montée de Trudeau, les relations avec Bourassa, la Crise d'octobre, la concurrence que livrait le quotidien Le Jour au Devoir, la rébellion de ses journalistes, son travail comme chef politique, le référendum... Bref, c'est vraiment un document très dense.

Claude Ryan, un homme engagé

Radio-Canada, 19h30