Mort d’une journaliste: une enquête réclamée

Toronto — Le syndicat des employés de la rédaction du Toronto Star a demandé au quotidien de nommer un enquêteur indépendant pour se pencher sur des incidents ayant précédé la mort d’une journaliste. Une note de service transmise par le chef syndical Steve Gjorkes au nom du syndicat dit souhaiter que l’enquêteur indépendant se penche sur les problèmes liés à la santé et à la sécurité au travail et au harcèlement. Un article publié en ligne par le Toronto Star, mardi soir, et signé par l’éditrice publique Kathy English, explique que Raveena Aulakh, une journaliste de 42 ans spécialisée en environnement, s’est enlevé la vie. Mme English a précisé que la direction du Toronto Star avait déjà mené « une enquête interne exhaustive », après que Mme Aulakh eut partagé des allégations par courriel à plusieurs membres de la rédaction avant sa mort. Selon l’éditrice, les courriels expliquaient que Mme Aulakh entretenait une relation amoureuse avec Jon Filson, qui était à la tête de la version tablette du quotidien. Cette relation aurait pris fin récemment et Mme Aulakh, « qui avait clairement le coeur brisé », a affirmé que M. Filson avait une relation avec sa patronne, Jane Davenport, a ajouté Mme English.