En bref: Journalisme - Pour une langue de qualité dans les médias

La Table de concertation sur la qualité de la langue dans les médias québécois a récemment remis à la ministre de la Culture son rapport, qui propose neuf recommandations pour améliorer la qualité de la langue.

Ce groupe d'une dizaine de membres avait été créé en mars 2003 et il comprend des représentants de différents médias publics et privés, avec Michel Arpin comme président. Sans porter de jugement définitif sur l'amélioration ou la diminution de la qualité de la langue dans les médias, le groupe propose, entre autres choses, que les universités québécoises se dotent d'une politique linguistique claire pour améliorer la formation en français écrit et en communication orale des futurs journalistes et communicateurs ; que l'Office de la langue française offre aux médias un accès privilégié à des services gratuits d'assistance terminologique et linguistique, ou encore que le ministère de la Culture et des Communications développe avec ses partenaires un outil électronique de perfectionnement du français adapté aux besoins des professionnels de la communication. La ministre Line Beauchamp a réagi très favorablement au rapport et elle a déclaré la semaine dernière qu'elle entendait donner suite aux recommandations qui concernent directement son ministère. L'ensemble du rapport, d'une quinzaine de pages, peut être consulté sur le site du Secrétariat à la politique linguistique, au www.spl.gouv.qc.ca.