La ministre Joly refuse de se prononcer sur la valeur patrimoniale de la tour de Radio-Canada

La ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, refuse de se prononcer sur la valeur patrimoniale de la tour de Radio-Canada à Montréal ou sur ses préférences quant à son avenir.

Le gouvernement « a une responsabilité historique » quant à la bâtisse qui a été mise en vente, mais également « une indépendance », a-t-elle fait valoir en mêlée de presse mercredi.

Ultimement, il reviendra donc à la société d’État de prendre une décision après avoir étudié « tous les scénarios » concernant l’avenir de la tour, a insisté Mme Joly.

Lorsqu’on lui a demandé si, comme titulaire du ministère du Patrimoine, elle jugeait que la tour devrait rester debout ou si elle avait une valeur patrimoniale, elle n’a pas voulu faire de commentaires.

« Pour nous, vraiment, le plus important c’est que ça soit un milieu de travail de qualité, qui puisse répondre aux besoins du numérique », a-t-elle offert.

Demande syndicale

Le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) a demandé il y a un mois l’intervention du gouvernement fédéral afin qu’il ordonne à la haute direction de la société d’État de mettre de côté son plan de vendre son siège social dans l’est de Montréal.

La présidente du SCRC, Johanne Hémond, a dit trouver tout à fait « incompréhensible » de voir la haute direction s’« acharner » à vouloir vendre un patrimoine appartenant à tous les Canadiens alors que le nouveau gouvernement réinvestit dans le diffuseur public.

Satisfaction

La ministre Joly s’est justement réjouie mercredi de l’injection d’une somme de 675 millions sur cinq ans pour Radio-Canada, confirmée mardi dans le budget du ministre des Finances, Bill Morneau.

« Ça fait 30 ans qu’il n’y a pas eu un investissement aussi important en arts et en culture et on peut même dire qu’on est un des seuls pays au monde à investir aussi massivement en arts et en culture, alors on est très content », a-t-elle affirmé après la réunion du caucus libéral.

5 commentaires
  • Gilles Delisle - Abonné 24 mars 2016 09 h 28

    Si elle doit se prononcer.......

    ..........qu'elle le fasse par écrit, ce serait plus compréhensible!

  • Gaétan Fortin - Inscrit 24 mars 2016 09 h 34

    Patrimoniale !

    On a une définition bien large du «patrimoine».

    Au Québec rien ne doit changer, disait Maria Chapdelaine.

  • Denis Paquette - Abonné 24 mars 2016 12 h 12

    Ici Radio-Canada

    Ho,ho, peut-être fallait-il s'en attendre, elle a au moins l'intelligence de savoir ou sont ses intérets, peut etre faudrait-il lui demander si l'on devrait laisser Radio-Canada continuer a exister, vous etes-vous deja demander pourquoi Radio Canada derange tellement, Radio-Canada n'est il pas notre Moise sauvé des eaux, peut etre qu'apres la guerre les colonels ont étés naifs, peut etre n'avaient-ils pas prévus que les québécois par ce biais retrouveraient en parties leur liberté de paroles et de pensées , en fait Radio-Canada n'a-t-il pas changé le Québec en profondeur, ce qui dérange beaucoup de gens

  • Nicole Delisle - Abonné 24 mars 2016 13 h 39

    L'inquiétude règne!

    M. Lacroix nommé par le gouvernement Harper est en poste depuis 2007. Je crois sincèrement qu'il n'est plus l'homme de la situation et qu'il devrait démissionner ou être démis de ses fonctions. Il n'assure plus la survie de cette société d'état, mais
    semble vouloir la démembrer de telle sorte qu'elle ne remplisse plus sa mission. Il
    ne semble pas non plus avoir la confiance des gens qui y travaillent. Mme Joly quant à elle, laisse le patrimoine entre les mains de personnes sans conviction. Que fait-elle
    dans ce ministère si elle ne s'implique pas du tout! Elle semble regarder passer le train en s'en fichant complètement. Il est vrai qu'elle ne semble pas tres douée pour
    défendre quoi que ce soit, ni pour émettre son point de vue de façon claire et crédible. Elle devrait plus s'intéresser à ses dossiers que chercher à se faire valoir
    dans des entrevues où personne n'arrive à comprendre ce qu'elle pense vraiment.

  • François Dugal - Inscrit 24 mars 2016 17 h 29

    Le sujet

    Sur quel sujet madame la ministere Joly peut-elle se prononcer?