En bref - Encore ce sein...

Ottawa - Si des Canadiens ont été choqués à la vue du sein de Janet Jackson, à l'issue du spectacle de la mi-temps du Super Bowl, les autorités fédérales n'ont pas l'intention de le divulguer.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, le CRTC, refuse de révéler si une ou des plaintes ont été enregistrées à ce sujet. L'organisme remplissant les fonction du CRTC aux États-Unis a pourtant rapidement annoncé qu'il tiendrait une enquête sur l'incident. Du côté canadien, c'est le silence. On refuse même d'expliquer pourquoi on ne dévoilera aucun détail concernant tout ce qui concerne ce dossier.