Tout le contenu de la nouvelle radio numérique

Ici Première Plus propose une enquête menée par Pénélope McQuade sur le harcèlement des femmes par l’entremise des réseaux sociaux. Sur notre photo, Penélope McQuade en compagnie de Philippe Fehmiu.
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Ici Première Plus propose une enquête menée par Pénélope McQuade sur le harcèlement des femmes par l’entremise des réseaux sociaux. Sur notre photo, Penélope McQuade en compagnie de Philippe Fehmiu.

Le contenant et le contenu de la nouvelle radio numérique de Radio-Canada se précisent. On y retrouvera notamment une série originale de Pénélope McQuade sur le harcèlement des femmes par l’entremise des réseaux sociaux.

La plateforme qui sera lancée officiellement jeudi s’appellera Première Plus. Il s’agit d’une référence à ICI Radio-Canada Première, la chaine radiophonique historique du diffuseur public.

Le Devoir a obtenu la liste des thèmes et des premières émissions diffusées sur cette plateforme. La programmation exploite les très riches archives du diffuseur remontant aux années 1930 pour mettre l’accent sur les formats longs et les productions de fond.

La première fournée reprend des reportages et des séries sur onze thèmes : arts, économie, environnement, famille, hiloire, politique, réflexion, santé, science, société et sports.

Ce n’est pas tout. La plateforme de départ contient déjà deux séries originales. Une première s’intitule Parce qu’on est en 2016. Il s’agit de l’enquête menée par Pénélope McQuade sur les insultes qui pullulent sur les réseaux sociaux notamment vis-à-vis les femmes qui font les frais d’innombrables grossièretés.

L’animatrice reçoit la journaliste Pascale Lévesque et la sociologue Léa Clermont-Dion qui ont fait les frais de ces tactiques assassines. Elle discute ensuite avec Élisabeth Mercier et Roxanne Arseneault de la « réappropriation des injures par les femmes ». Des conseils sont alors prodigués pour faire face à l’amère musique.

L’autre série originale a pour titre La route des 20 : sur les traces d’une génération. Cette fois c’est Patrick Masbourian qui mène l’enquête pour découvrir les rêves, les valeurs et les habitudes de vie des jeunes dans la vingtaine en 2016. Avec ses invités, il discute amour, sexe, argent, école ou engagement politique. Le premier épisode de 8 minutes donne la parole à Zak, 23 ans, transgenre.

Pour le reste, la plongée dans les archives a ramené et lié de passionnantes productions. Prenons le thème de la politique. On y retrouve plus de vingt sous-thèmes, dont un reportage sur la première trudeaumanie (en 1968), cinq éléments qui questionnent l’âge du vote et sept sur les pires scandales de l’histoire canadienne.

Les séries enfilées abordent aussi le rapatriement de la constitution, les luttes des Autochtones pour la reconnaissance de leurs droits, les frasques du Parti rhinocéros, les incontournables promesses électorales (en sept épisodes svp) et la vie comme l’oeuvre de Thérèse Casgrain.

Le thème de l’histoire enchaîne déjà une trentaine de longues réalisations. Une série documentaire de dix épisodes s’intéresse aux femmes et à la guerre, une autre reprend les vingt épisodes de la série J’avais 20 ans, une autre encore diffuse douze numéros de l’émission De remarquables oubliés consacrés aux athlètes.

Une autre coupe thématique sur l’histoire lie des reportages sur quatre restaurants mythiques, mène cinq visites de villes et des villages fantômes, rappelle six métiers disparus et reprend sept reportages pour raconter la fin de la Deuxième Guerre mondiale en Europe.

Et quoi encore ? La plateforme va aussi permettre de découvrir en exclusivité le nouveau talk-show de Pierre Brassard. Cette nouvelle série originale intitulée (pour l’instant ?) Bientôt Brassard sera disponible en mars.

Le florilège diffuse déjà seize des conférences dont celles de Serge Bouchard sur « la nécessaire amitié avec les Autochtones » et le collègue du Devoir Jacques Nadeau intitulée « Les images qu’il nous reste ». Il y a des livres audio aussi, treize pour commencer, dont Arvida de Samuel Archibald, Pommes d’Éric Plamondon, L’homme Blanc de Perrine Leblanc et Amos Daragon : porteur de masques de Bryan Perro.


Pour consulter la programmation qui sera lancée demain: http://ici.radio-canada.ca/premiere/premiereplus