Excuses demandées au «Journal de Montréal» pour «misogynie»

Le tollé Web provoqué par deux chroniques de Richard Martineau publiées dans Le Journal de Montréal la semaine dernière se poursuit, alors qu’un comité et des étudiants de l’Université de Montréal demandent au média des excuses officielles. Les deux chroniques critiquent l’attirance « des filles », qualifiées de « nono », envers des hommes peu fréquentables, en faisant des liens avec notamment le procès Ghomeshi. « Le Journal de Montréal, qui a […] le plus grand tirage de la province, a permis la propagation de propos misogynes à la grandeur du Québec, justifiant ainsi les partisans de l’opposition au féminisme dans leur ignorance et leurs revendications bancales », dénonce le comité Femmes et droit de l’Université de Montréal. La demande d’excuses est accompagnée d’une pétition qui a atteint les 490 signatures.