Virage numérique pour CIBL?

La radio communautaire montréalaise CIBL songe à quitter complètement les ondes hertziennes. Malgré sa campagne de financement, lancée en novembre 2015, la dette de la station oscillerait autour de 200 000 $, selon des informations fournies par la direction à Radio-Canada. CIBL n’a pas payé ses frais de copropriété depuis le 6 janvier 2016 pour l’immeuble du 2-22 rue Sainte-Catherine où elle a pignon sur rue. Le conseil d’administration avait déjà mis à pied son directeur général, le 7 janvier dernier, et planche maintenant sur un virage numérique. Étouffé par sa dette, la station a déjà réduit sa masse salariale de 40 %.