Par quatre chemins

Radio-Canada a été la première à manifester son intention d’une émission quotidienne en direct du site de la conférence.
Photo: Istock Radio-Canada a été la première à manifester son intention d’une émission quotidienne en direct du site de la conférence.

À événement mondial, couverture internationale. Les membres de l’association eurocanadienne des Radios francophones publiques (RFP), dont Radio-Canada (RC), collaborent de manière exceptionnelle pour couvrir la Conférence de Paris 2015 sur le climat (COP21), qui débute la semaine prochaine.

Outre RC, les RFP réunissent Radio France, Radio télévision suisse et Radio-Télévision belge de la Communauté française (RTBF). La collaboration autour des thèmes climatiques a déjà commencé avec l’échange de contenus. La coopération se poursuivra à Paris, bien que chaque chaîne y conserve son autonomie et sa couverture propre.

« Il y a un gain pour l’auditeur par les partages de contenus en amont, sur place pour la cueillette d’informations et au niveau des moyens de production », résume Robert Nadeau, premier directeur, radio nationale et grand Montréal, d’ICI Radio-Canada Première.

M. Nadeau préside la commission des programmes des RFP. C’est lui qui a eu l’idée de ce rapprochement, lors d’une réunion au sommet à Montréal, au printemps. Le rapprochement souligne le 60e anniversaire de l’association.

Les RFP s’allient de manière ponctuelle, mais rarement à cette échelle. Les commissions sur l’information et le multimédia sont mobilisées cette fois.

Ce qui donne quoi, concrètement ? Ce qui donne tout ceci :

Avant. Radio-Canada a déjà fourni des reportages sur le thème de la transition énergétique et la série Le climat en huit points. Les chroniques du journaliste Étienne Leblanc sont diffusées ici aux émissions L’heure du monde ou Midi info et sont également disponibles en Europe. Des cartes postales de l’équipe des Années lumières construites autour d’initiatives positives internationales s’accompagnent en ligne d’une carte du monde pour les géolocaliser. La carte a été produite par France Inter et un peu d’aide de la RTBF.

Pendant. Les quatre réseaux s’engagent à collaborer pour la couverture de l’événement. Radio-Canada a été la première à manifester son intention d’une émission quotidienne en direct du site de la conférence (Le Bourget), du 7 au 11 décembre. « Si un de nos journalistes a une entrevue qui intéresse les autres, il pourra se promener d’une émission à l’autre, résume le directeur. Notre force de cueillette et de rayonnement des contenus n’en devient que plus grande. » Le quatuor partage donc un seul et même plateau, chacun à son horaire, ce qui permet des économies.

En finale. À la conclusion, les diffuseurs vont se rassembler à la Maison de la radio à Paris pour une grande émission bilan de la COP21. La production de deux heures sera enregistrée devant public. Il y aura quatre animateurs, dont Yannick Villedieu pour Radio-Canada. L’émission française Agora pilote l’organisation du projet. Deux personnalités seront invitées à commenter, le Suisse Jean Ziegler et le Québécois Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre. L’émission sera diffusée ici dans la plage dominicale des Années lumières.

ICI COP

Toutes les plateformes d’ICI RC sont mobilisées pour couvrir la COP21. Le site ICI.Radio-Canada.ca/climat propose déjà plusieurs contenus exclusifs pour aider à saisir les enjeux de la conférence. Ils seront enrichis tout au long des deux semaines de débats. Il y aura des émissions spéciales de La semaine verte (3 productions), Découverte (2), Second regard (2) et L’épicerie (1). Plusieurs documentaires seront diffusés à RDI. On se renseigne sur le site du diffuseur.