80e anniversaire de la mort du père fondateur de la nation communiste - Lénine revit sur RDI

Dans l'ancienne URSS, le 21 janvier était une date que tout Soviétique moyen se devait de retenir, puisque c'était celle de la mort de Lénine, le fondateur de la patrie.

En ce 21 janvier 2004, c'est aujourd'hui le 80e anniversaire de la mort du dirigeant qui a mené la Révolution de 1917. Pour l'occasion, RDI présente ce soir un documentaire inusité, produit par la National Geographic Society, qui porte sur le corps même de Lénine.

Car 80 ans après la mort de Lénine, son corps momifié demeure dans le monde celui qui a le mieux défié les outrages du temps, fruit des expériences scientifiques de générations de savants et d'embaumeurs.

Alors que Lénine était malade et que sa mort approchait, Staline, qui rêvait de lui succéder, avait commencé à réfléchir à la meilleure façon de conserver le corps du père fondateur de la nation communiste. Staline voulait s'en servir pour l'édification des masses, mais aussi pour protéger la révolution en cours, donc sa propre carrière comme prochain dirigeant du pays.

Dès le décès de Lénine le 21 janvier 1924, un comité est créé pour décider du sort de la dépouille. Lénine étant mort en plein hiver (il faisait moins trente degrés le jour de ses funérailles), son corps est en congélation... mais la situation commence à se dégrader avec l'arrivée du printemps. La décision de l'embaumer est donc prise d'urgence. Les dirigeants du pays créent un laboratoire secret sous la place Rouge pour expérimenter les meilleures techniques d'embaumement. L'enjeu est politique et symbolique (illustrer l'immortalité du marxisme-léninisme), mais certains scientifiques sont convaincus qu'en conservant la dépouille intacte le plus longtemps possible, la science fera assez de progrès pour qu'on puisse un jour faire revenir Lénine à la vie!

Bref, c'est une histoire assez surprenante qui est racontée dans le documentaire, quelquefois grotesque et frôlant le morbide.

On remarquera d'ailleurs avec ironie que le régime communiste, qui s'était empressé de détruire tous les symboles religieux, reprenait avec le corps de Lénine une coutume séculaire de la religion orthodoxe russe, où la chair devait absolument être sanctifiée (la crémation était interdite chez les orthodoxes, qui vénéraient les reliques de saints).

Aujourd'hui, plusieurs se demandent en Russie s'il ne faudrait pas plutôt enterrer l'encombrante dépouille. Bien sûr...

- Grands reportages/Lénine camarade immortel, RDI, ce soir à 20h.