À voir à la télévision le mardi 20 janvier - Une force de la nature

J'ignore si Pierre Daignault a pu voir ce document avant de mourir, il y a exactement un mois. Mais la coïncidence est étrange, car Canal D préparait depuis longtemps cette biographie. En la visionnant, on demeure étourdis devant l'ampleur du travail réalisé par un homme qui demeurait angoissé et insécure, et qui n'a sûrement pas eu toute la reconnaissance publique qu'il aurait voulue.

Qu'est-ce qui le faisait courir? Le documentaire laisse cette question sans réponse, mais il présente, dans un style sobre, l'ensemble de la carrière de Daignault, «des carrières», devrions-nous dire, puisque l'homme fut à la fois comédien, directeur de troupe de théâtre, écrivain, folkloriste et animateur.

Prenons le cas de l'écrivain. Dans les années 40, Daignault, qui avait rêvé d'être avocat mais que le théâtre et l'écriture attiraient, décide d'écrire de petits romans populaires, par défi. Il étudie la structure du roman policier à l'aide d'un cours par correspondance! Véritable bourreau de travail, il livre deux petits romans par semaine, le tout culminant avec la création de l'agent IXE-13 en 1947, dont il écrira 934 histoires (vous avez bien lu) en moins de 20 ans. Au total, Daignault estime avoir écrit 3000 romans populaires dans sa vie.

C'est déjà pas mal. Mais Pierre Daignault écrit aussi 21 pièces de théâtre, publie des livres sur le folklore, dirige une troupe de théâtre pendant 18 ans, anime des émissions de folklore à TVA pendant 13 ans, poursuit un travail de comédien dans Les Belles Histoires dans le rôle du père Ovide, dirige une taverne pendant cinq ans... tout en surmontant plusieurs crises cardiaques. Une sorte de force de la nature.

Biographies: Pierre Daignault

Canal D, 19h