L’Ukraine veut des émissions canadiennes

Kiev, Ukraine — L’Ukraine aimerait avoir l’aide du Canada pour contrer ce que le pays perçoit comme de la propagande russe, avec des logiciels, et peut-être également avec des émissions de télévision canadiennes.

Youri Artemenko, président du Conseil national de la radiodiffusion et des télécommunications en Ukraine, a affirmé que toutes les émissions de télévision et les chaînes de nouvelles russes avaient été retirées des ondes, et que l’Ukraine avait désespérément besoin de les remplacer par des émissions et chaînes occidentales de grande qualité.

Il a fait valoir que des émissions de fiction canadiennes — drames et comédies — seraient bienvenues et pourraient être une importante source de regain de moral pour une population anxieuse.

M. Artemenko, ancien rédacteur en chef reconnu et membre du Parlement ukrainien, a affirmé que l’Ukraine avait aussi besoin d’aide pour la surveillance des médias afin de mieux répondre à des campagnes de désinformation russes, particulièrement sur les réseaux sociaux.

Il s’est entretenu récemment avec des responsables de Facebook, qui ont été inondés de requêtes — qui auraient émané presque entièrement de Moscou — pour discréditer ou faire retirer des publications pro-ukrainiennes.

M. Artemenko a indiqué qu’un projet pour augmenter la force du signal des transmissions radio et télévision de l’Ukraine dans des coins reculés du pays était en cours, et que l’aide du Canada pourrait être profitable bien que les États-Unis mènent les destinées de ce projet.

1 commentaire
  • Bernard Terreault - Abonné 29 juin 2015 09 h 05

    Pas capables de produire les leurs?

    Un pays de 40 ou 50 millions d'habitants pas capable de créer ses propres Unité 9 ou Julie Snyder pour divertir la population.