La journaliste Isabelle Richer gravement blessée

Isabelle Richer
Photo: Source Ici Radio-Canada Isabelle Richer

La journaliste d’ICI Radio-Canada Isabelle Richer a été blessée gravement samedi après avoir été heurtée par un camion alors qu’elle roulait à vélo à Rougemont. L’animatrice de Sous la loupe, qui est aussi une cycliste d’expérience, a subi un traumatisme crânien et des fractures cervicales.

« Le pronostic des médecins est très encourageant dans les circonstances », a affirmé la société d’État dans un communiqué diffusé dimanche. Encore aux soins intensifs, elle ne devrait pas subir de séquelles permanentes, même si des mois de convalescence et de rééducation seront nécessaires avant qu’elle ne revienne au travail.

« Toute l’équipe de l’information est sous le choc de la nouvelle et tous se joignent à moi pour souhaiter à Isabelle et à ses proches tout le courage dans le chemin qui la mènera à un rétablissement complet », a pour sa part déclaré Michel Cormier, directeur général de l’Information. Il s’est dit convaincu que Mme Richer pourra coanimer l’émission Enquête comme prévu, aux côtés de Marie-Maude Denis.

Arrivée à Radio-Canada en 1998, Isabelle Richer couvre l’actualité judiciaire depuis plus de 20 ans. Correspondante au palais de justice de Montréal, elle a suivi au cours des dernières années plusieurs grands procès, dont ceux de Luka Rocco Magnotta et de Guy Turcotte.

9 commentaires
  • Gilles Théberge - Abonné 28 juin 2015 17 h 32

    C'est l'bout dla...

    Il y a eu les accidents de certains politiciens connus, notamment ceux du député de Jonquière puis celui du chef de l'opposition.

    Maintenant Isabelle Richer, journaliste de qualité appréciée de tout le monde. Qui à part les coquins pourraient ne pas l'apprécier dites-moi?

    Coudonc, la bicyclette c'est dangereux on dirait!

    Bon rétablissement madame Richer.

    • Jean Boucher - Inscrit 28 juin 2015 22 h 11

      La bicyclette c'est dangereux comme le camion, l'autobus, l'automobile, la moto, etc. Le problème essentiel c'est le manque flagrant de considération pour sa vie et ou celle des autres. Pourquioi ? Égotisme rampant et laisser-faire d'autorités politiques et administratives molles et aussi Nous qui suivont la parade médiatique. Y a-t-il vraiment rien de plus à penser et à faire ? Confort et indifférence! Non.

      Il est aussi important sinon davantage de connaître les règles non écrites - lorsque qu'on a la chance de les connaître - qu'écrites du Code de la sécurité routière. Qui sera la ou le prochain "malchanceux" ? Inacceptable.

      Bon rétablissement Mme Richer.

    • Sylvain Auclair - Abonné 29 juin 2015 15 h 41

      Ce n'est pas la bicyclette de Mme Richer qui est dangereuse, c'est le camion qui l'a frappée qui est dangereux.

  • Christiane Dubreuil - Abonnée 28 juin 2015 20 h 36

    Moments difficiles bien sûr mais...

    quand les souffrances s'amenuiseront... après tout, les médicaments sont souvent bien efficaces... alors là, prendre soin de vous, vous faire dorloter, chouchouter, câliner...etc
    chaise longue au doux soleil, lectures passionnantes...musique d'été...
    conversations drôles surtout drôles ...pas de : ah! oui mais moi autrefois...j'ai eu... j'te dis pas... Non non...à la porte ces conversations tristes...s'entourer de tendresses
    pas de tristesse...Bon courage...revenez-nous quand ce sera le temps...pas avant...
    Christiane Dubreuil

  • Gilles St-Pierre - Abonné 28 juin 2015 21 h 45

    Je suis attristé

    Par cette terrible nouvelle, Mme Richer est assurément l'une de nos meilleures journalistes et c'est très dommage ce qui lui est arrivé.

    C'est une battante et elle s'en sortira très bien car nous avons encore besoin d'elle.

    Prompt rétablissement Mme Richer, revenez-nous bientôt.

  • Yvon Bureau - Abonné 29 juin 2015 15 h 26

    Prenez le temps

    qu'il faut et le temps vous le rendra bien.

    Fructueuse récupération ! Courage et support vous acompagnent !

    J'ai travaillé 30 années en réadaptation physique. Le corps, supporté par un mental bonifié et par un accompagnement professionnel et amical amplifié, donne souvent de si bons résultats.

    Entre temps, que les cyclistes se rendre visibles+++, avec fluo+++ sur soi et sur vélo...

  • Daniel Gagnon - Abonné 29 juin 2015 15 h 50

    Une haute idée courageuse du journalisme en ces temps mensongers

    Je me souviens de certains de ses reportages, on riait sous cape avec elle quand elle rapportait les propos idiots de certains gros numéros de la mafia...

    Isabelle Richer n'avait pas la langue dans sa poche, elle avait l'esprit clair en ces temps si mensongers.