Un journaliste de la CBC congédié pour s’être improvisé marchand d’art

Une nouvelle affaire éthique vient entacher la réputation de la CBC. Le journaliste Evan Solomon, animateur vedette aux chaînes télé et radio de la société d’État, a été congédié mardi après que le Toronto Star eut révélé ses tractations comme intermédiaire dans la vente d’oeuvres d’art.

L’homme de 47 ans, basé à Ottawa, aurait amassé selon le quotidien torontois 300 000 $ en commissions. Il se serait servi de son métier de journaliste pour s’improviser marchand d’art.

Evan Solomon était aux commandes des émissions Power and Politics, à la télé, et The House, à la radio, et avait un moment été pressenti pour succéder à Peter Mansbridge à la barre du The National, le téléjournal de la chaîne anglophone. La CBC l’a chassé et compte enquêter dans les prochains jours pour faire la lumière sur cette affaire.

Aveu

Le reportage a été diffusé sur le site Internet du quotidien, mardi soir. Le Star indique que Solomon avait reconnu qu’il était impliqué dans le commerce de l’art, ajoutant que « la CBC était au courant ». Il aurait aussi dit qu’il n’était plus impliqué dans ce genre de commerce.

L’article mentionne les noms du cofondateur de Research in Motion, Jim Balsillie, et de l’ancien gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, parmi ceux à qui Evan Solomon a servi d’intermédiaire.

Dans une note interne, la rédactrice en chef de la CBC, Jennifer McGuire, a annoncé la nouvelle au personnel de la société d’État sans fournir d’amples détails.

« J’ai le regret de vous informer que CBC News a rompu ses liens avec Evan Solomon, animateur de Power and Politics et The House, a-t-elle écrit dans un courriel. Nous allons annoncer qui animera ces émissions de façon intérimaire dans quelques jours. »

Un porte-parole de la CBC, Chuck Thompson, a dit que le diffuseur avait déterminé que certaines des activités d’Evan Solomon étaient « incompatibles » avec ses politiques sur les conflits d’intérêts et les normes journalistiques.

Des sources à la CBC ont indiqué que son renvoi avait fait l’objet de discussions au cours d’une réunion forte en émotions de l’équipe de Power and Politics. L’émission était en ondes lorsque l’article du Star a été publié.

M. Solomon n’a pu être joint pour obtenir ses commentaires.

1 commentaire
  • Denise Lauzon - Inscrite 10 juin 2015 15 h 12

    N'oublions pas que le Conseil d'Administration de R-C/CBC est majoritairement pro-Conservateurs


    Evan Solomon ne s'est jamais gêné pour critiquer les Conservateurs. Avec ses différents invités à son émission Power and Politics, il réussissait avec brio à mettre en lumière les aberrations que nous nous servies les Conservateurs depuis qu'ils sont au pouvoir.

    Son ton et propos cinglants ont sûrement, à bien des reprises, déplu au PM Harper et à ses acolytes et puisque le Conseil d'Administration de CBC/Radio-Canada est composé en majorité de partisans des Conservateurs, j'ai l'impression que son commerce d'oeuvres d'art a été l'excuse pour le congédier.