À voir à la télévision le mercredi 7 janvier - Tranches de vie bien saignantes

Ils volent, gueulent, refusent de payer leur loyer, se spécialisent dans les fraudes en tous genres, boivent de la bière au déjeuner, fument; bref, ils sont infréquentables. Mais pour leur auteur François Avard, ils pourraient également être une version locale des Simpsons.

Parodie méchante? L'auteur leur met pourtant dans la bouche un discours social qui pourrait se résumer ainsi: pauvres et opprimés, relevez tous la tête et décidez maintenant de «fourrer le système» au lieu de vous faire exploiter.

L'accueil que le public fera à cette série demeure une grande inconnue, mais on peut présumer que les avis seront partagés. En tout cas, la série est très attendue et fait déjà beaucoup jaser avant même sa mise en ondes.

Les Bougon raconte l'histoire d'une famille d'un quartier populaire de Montréal qui se spécialise dans les magouilles et les petites escroqueries, famille dirigée par un père au propos sociopolitique interprété par Rémy Girard. C'est souvent très drôle, bien joué et bien rythmé, et c'est surtout très provocant.

Radio-Canada est prête à tout, y compris à faire face à des hordes de protestataires. Mais s'il est une chose qu'on ne pourra jamais reprocher à la télévision publique, c'est bien de ne pas oser, de ne pas faire preuve d'audace. Cette série de 13 émissions, produite par Fabienne Larouche, a été refusée par d'autres réseaux auparavant. Radio-Canada plonge et, si jamais la série a du succès, de nouveaux épisodes sont en préparation.

Les Bougon

Radio-Canada, 21h