Radio-Canada rapetisse son service de relations avec l’auditoire

Le couperet tombe sur le service des relations avec l’auditoire d’ICI Radio-Canada. Quatre des sept postes de ce bureau disparaîtront dans le cadre des nouvelles compressions qu’impose la direction. Au total, CBC/Radio-Canada doit éliminer 657 postes au cours des prochains mois.

 

Le service des relations avec l’auditoire gère les commentaires sur la société et ses productions. Bon an, mal an, le public francophone envoie environ 140 000 plaintes, remarques et questions dont à peu près 40 000 font l’objet d’un traitement plus ou moins élaboré, par exemple une réponse écrite.

 

Le syndicat trouve « ironique » cette compression alors même que le diffuseur d’État vient de lancer une vaste consultation publique pour connaître les opinions de la population sur ses services et sa raison d’être. Ce « dialogue » a été annoncé en grande pompe par le président Hubert T. Lacroix au début du mois.

 

« D’un côté, RC demande l’avis du public et de l’autre, on ferme la porte aux gens qui veulent commenter le service public », dit Isabelle Doyon, présidente du Syndicat canadien de la fonction publique, qui représente les employés de bureau et les professionnels de laSociété Radio-Canada.

 

Les postes de relationniste à l’auditoire en français ont été abolis il y a six ans à Ottawa et il y a deux ans à Moncton. Par contre, le service anglophone de relations avec l’auditoire est maintenu par la CBC.

 

« Nous allons continuer à recevoir les plaintes, explique Marc Pichette, porte-parole de l’employeur. Mais on ne pourra plus répondre à toutes les questions. » La réaction prendra la forme d’une « foire aux questions ». Cette liste de réponses formatées sera ajustée sur une base régulière par une des employées qui conserve son emploi.

 

Il n’y aura donc plus de réplique directe, par exemple par courriel. M. Pichette souligne cependant que les sites Internet des différentes émissions permettent une interaction entre les émetteurs et les récepteurs.

 

Les compressions prendront effet le 31 juillet. Le service rétréci conserve cependant son volet éducatif, une personne étant toujours affectée aux visites guidées du quartier général d’ICI Radio-Canada, à Montréal.

À voir en vidéo