Tou.tv bonifie son offre et s’associe à Rogers et Telus

La plateforme EXTRA donnera entre autres au consommateur un accès prolongé aux séries telles que Au bout du lac.
Photo: Source ICI ARTV La plateforme EXTRA donnera entre autres au consommateur un accès prolongé aux séries telles que Au bout du lac.

Tou.tv a dévoilé jeudi un nouveau modèle d’affaires qui comprend un partenariat avec Telus et Rogers, deux des trois principaux fournisseurs canadiens de services sans fil. Ledit partenariat se trouve au coeur d’une offre enrichie nommée ICI Tou.tv EXTRA à laquelle les abonnés de l’un et l’autre fournisseur auront accès gratuitement, et à laquelle les autres consommateurs pourront s’abonner moyennant un coût qui sera connu à la fin du mois de mars lors du lancement officiel.

 

Hormis le fait qu’il jouira d’une interface rajeunie et simplifiée, le site Tou.tv, qui deviendra ICI Tou.tv, ne changera pas. C’est-à-dire que la gratuité de son contenu et les modalités régissant le renouvellement de celui-ci demeureront inchangées.

 

Proposé en guise de complément, EXTRA présentera une programmation multiplateforme en haute définition (HD). Quelque 400 oeuvres — films, séries, miniséries et webséries — viendront augmenter un catalogue en comptant à ce jour environ 1200. EXTRA donnera en outre au consommateur un accès prolongé auxdites oeuvres (tels Les revenants, Unité 9 et Au bout du lac). Rappelons que sur Tou.tv, une série est disponible pour toute la durée de sa saison régulière, plus quatre semaines.

 

« On veut nourrir les vrais téléphages », a indiqué Marie-Philippe Bouchard, directrice générale Musique et Services numériques de Radio-Canada, ajoutant qu’EXTRA se veut une solution davantage en phase avec les nouvelles habitudes de consommation des francophones de 18 à 34 ans, public cible de Tou.tv qui regarde volontiers ses miniséries en rafale, à l’instar de ses contemporains de par le monde.

 

Selon les chiffres fournis par Mme Bouchard, Tou.tv est utilisé par 1,7 million de Canadiens, soit 30 % de la population francophone du pays, a-t-elle noté. Depuis son lancement en janvier 2010, le site aurait fait l’objet de 138 millions de branchements, en cumulant actuellement, en moyenne, 3,7 millions par mois. Entre 2012 et 2013, les branchements effectués à partir de plateformes mobiles (tablettes, téléphones intelligents) ont connu une hausse de 44 %.

1 commentaire
  • Jean-François Petit - Abonné 7 mars 2014 10 h 31

    Francophones au Canada et mesure web

    Selon Statistique Canada, il y avait un peu plus de 7 millions de francophones au Canada en 2012. Ce serait donc 24% des francos qui fréquentent tou.tv, encore faut-il que ce chiffre reflète des visiteurs uniques. Malheureusement, de nos jours, ces données de fréquentation sont difficile à interpréter, à cause des nombreuses plate-formes qu'une seule personne peut utiliser pour visiter le même site. Les logiciels qui compilent les données de fréquentation (Google Analytics, Webtrends, etc.) ne peuvent pas vraiment distinguer quand la même personne utilise plusieurs appareils (à moins d'avoir à s'authentifier.) et sur-estiment donc le nombre de visiteurs uniques. Par exemple, si je visionne tou.tv une fois avec mon ordi au bureau, une fois avec mon ordi à la maison et une autre fois avec mon iPad, ça compte pour trois visiteurs uniques, alors que je suis toujours la même personne. Par contre, l'inverse est vrai: si plusieurs personnes utilisent le même appareil pour visionner tout.tv, le nombre de visiteurs uniques sera sous-estimé. Le nouveau modèle payant va pratiquement éliminer l'incertitude quant à ces chiffres, puisque chaque abonné devra s'identifier avec les mêmes coordonnées, peu importe son appareil.