Point final à la guerre des hebdos au Québec

Québecor et Transcontinental enterrent la hache de guerre en région. Dans une transaction qualifiée d’historique, TC Media acquiert les 74 hebdomadaires de Sun Media au Québec au prix de 75 millions, pour trôner sur plus de 85 % du marché. Si le regroupement reçoit l’aval du Bureau de la concurrence, le défi consistera alors à marier les 600 postes de Sun Media touchés au millier de TC Media.

 

« Il est encore trop tôt pour chiffrer le tout, et il faut attendre la décision du Bureau de la concurrence. Mais nous pensons pouvoir presque additionner » les deux équipes, a souligné Sylvain Morissette, le chef de la direction des communications de TC Transcontinental.

 

Mettant fin à un face à face nourrissant une guerre de prix, Québecor et TC Transcontinental ont annoncé jeudi que les 74 hebdos régionaux de Sun Media passaient aux mains de TC Media, pour une contrepartie de 75 millions. Les deux parties vont toutefois poursuivre leur lutte dans la distribution de circulaires, là où Québecor oppose son Sac Plus au Publi-Sac de Transcontinental.

 

En parallèle, Québecor Media a conclu une entente prévoyant l’impression, par Transcontinental, de certains de ses magazines.

 

Revenant à la vente des hebdos, le président et chef de la direction de Québecor Média, Robert Dépatie, a rappelé l’engagement de son entreprise dans un virage numérique qui a déjà forcé l’élimination d’un millier d’emplois en 13 mois, soit 21 % des effectifs de Sun Media. « Nous croyons que la presse écrite a un avenir, mais nous ne pouvons ignorer la nouvelle réalité du marché », a-t-il mentionné, ajoutant que Québecor conserve toutefois la propriété du Journal de Montréal, du Journal de Québec, de 24 Heures et de l’Agence QMI. Chez Transcontinental, le président et chef de la direction, François Olivier, a parlé de transaction historique, pour préciser ensuite qu’elle permettra d’ajouter environ 20 millions au résultat opérationnel avant amortissement de TC Transcontinental.

 

TC Media abrite déjà un portefeuille de 83 hebdos régionaux, le tout générant un chiffre d’affaires de 750 millions. La moitié de ces revenus vient toutefois de la division Solutions locales, qui priorise une approche numérique, ce qui peut témoigner d’une cohabitation possible. « Nous croyons au papier. C’est le coeur de notre modèle d’affaires. Mais le marché s’est transformé, la révolution numérique venant modifier les relations entre les entreprises et leur collectivité », a commenté Sylvain Morissette.

 

Chez Hebdos Québec, qui représente une trentaine d’hebdos indépendants, on retient qu’« avec une telle transaction, les journaux indépendants, lourdement affectés par la guerre de prix que se livraient les grands groupes de presse, pourront poursuivre leur mission ». Selon les chiffres de l’Association, TC Media et Sun Media détenaient respectivement 44 % et 42 % d’un tirage total de plus de 7 millions d’exemplaires à travers le Québec, contre 14 % pour les indépendants.

À voir en vidéo